Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 00:21

thé au saharaPas envie de sortir ce soir -  Un petit CD de 12 cm de diamètre, glissé dans l'ordinateur me transportera pendant une heure et demie  au Sahara, du Maroc au Niger, en passant par l'Algérie. Ce sont les pays où a été tourné le film de Bernardo  Bertolucci UN THE au SAHARA en 1990. Décors et musique magnifiques, l'histoire est tirée du roman de Paul Bowles : un riche trio d'artistes américains entreprend ce voyage  peu de temps après la première guerre mondiale, en 1947 quand sévit encore la typhoïde. ; il se terminera tragiquement. 

  Il est minuit - je suis ravie d'avoir sorti ce film qui dormait depuis des mois au fond d'un tiroir, avec neuf autres pochettes réunies sous le sigle : Le Cinéma du Monde.  D'autres soirées en perspective.

 

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 19:29

Voir un sculpteur travailler au cinéma, c'est rare. C'est le rôle que tient Jean Rochefort dans le film que je viens d'aller voir au 5Caumartin : L'ARTISTE ET SON MODELE.  Un vieux sculpteur, une jeune réfugiée espagnole - nous sommes dans les années quarante vers la fin de la guerre. L'époque est bien campée, C'est le midi de la France. La relation sculpteur-modèle subtile.  Un moment agréable dans une salle pleine un lundi après midi, vers l5 h 30. Les spectateurs sont, à cette heure-là, en grand nombre parmi  les gens d'un certain âge ou d'un âge certain. Laissons les soirées aux plus jeunes.

C'est avec Jean Rochefort, Aïda Folch, Claudia Cardinal (dans le rôle de l'épouse et ancien modèle du peintre)

Pour voir quelques beaux clichés et en savoir plus  : link

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 08:06

Mur-Agostino-b.jpgNouvelle performance au MUR du XIe arrondissement. Agostino Iacurci, jeune artiste italien, armé de rouleaux et pinceaux a travaillé deux jours sur une très belle fresque aux chaudes couleurs de terres . Belle performance, réalisée sous un froid glacial. Découvrez-là avec le cliché ci-dessous. Le froid n'avait pas empêché certains fidèles d'accourir avec leur appareil photo. A l'heure du vernissage un magnifique punch eut raison de la température hivernale. Bravo à l'artiste exposé par ailleurs dans de nombreux pays. Ce qui le caractérie, c'est surtout son goût des grandes fresques comme celle qu'il a peinte en Algérie pour l'école SABA : 300 mètres de long. Pour voir certaines de ses oeuvres allez à l'adresse ci-après : link

Mur-agostino.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 07:12

gabriel-d.jpgLe jeudi est un jour de vernissages.  Il arrive que nous allions voir trois expositions dans la même soirée. Avant hier, donc jeudi dernier, nous avons fini notre ronde chez Gabriel & Gabriel, petite galerie non loin du Conservatoire National des Arts et Métiers,  bien connu de tous ceux qui voulaient, tout en travaillant, parfaire leurs connaissances, sous une règlementation fort sévère il y a un demi-siècle. Nous étions loin des stages  pendant les heures ouvrées ! 

Donc j'oublie l'environnement et nous entrons dans cette petite galerie qui déverse un flot de lumières et de couleurs. Les murs disparaissent sous des toiles non montées, de grandes dimensions, vibrantes, éclatantes, magnifiques. Elles célèbrent notre temps : "la fertilité du chaos". On avait vu cela il n'y a pas longtemps à La Friche avec le Sud-Américain Jorge POMAR; intéressant ! Sous nos pieds, nous apercevons par une baie vitrée, l'étage inférieur où sont exposés, plus sagement, encadrés et sous verres, les dessins et les techniques mixtes. L'artiste est Breton, sympathique,  expose hors de France, notamment en Grande-Bretagne. 

C'est jusqu'au 23 mars.   Si vous aimez être surpris.

Photos : détails

Gabriel-b.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 07:40

 

Fadi-Chamaa-1.jpgNeige et frimas ont failli me faire oublier d'aller au 59 Rivoli.  Cela eut été bien dommage car les quelques artistes, regroupés sous le titre MAPPING SOULS ,nous apportent un petit air d'alleurs.

Les femmes sont à l'honneur : deux Giorgia, de style très différent,  et Maria Kassab, et  Laura Lavazza  pour ne citer qu'elles.  Elle sont bien accompagnées par leurs collègues masculins comme Fadi Chamaa,  ou Julian Soardi dont on découvre les étranges collages au premier étage de la galerie.

Cette exposition est ouverte jusqu'au 25 mars. Encore dix jours pour découvrir leur talent. 

Quant à moi, plutôt que de longs discours, je joins ici quelques photos.

 

 

 



Ci-dessus :  Fadi Chamaa)

C!-dessous  Giorgia Ramunni et Laura Lavazza


Laura-Lavasa.jpg

Giorgia Ramunni

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 07:14

Samedi en fin d'après midi, nous avions rendez vous Rue Quincampoix, à la Galerie du jour,  où ZeeR faisait une performance. Il était accompagné de l'acteur Nicolas MAGAT qui nous proposait un texte d'Albert Camus*, objet  d'une conférence faite par l'écrivain le 14 décembre 1957, dans le grand amphithéâtre de l'Université d'Upsal, quelques jours après l'obtention du Prix Nobel. Moment rare. Un grand hommage de la part de deux artistes à l'un de nos plus grands écrivains.

Après ce spectacle tout à fait inédit, un tirage au sort a désigné le gagnant de l'oeuvre qui venait d'être créée. Les billets de tombola avait été achetés au profit de la Croix Rouge.

Un grand Bravo à cette équipe et à la Galerie.

* "L'artiste et son temps".

galerie-du-jour.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 10:56

SEE-2.jpgIl y a des soirées bénies.... Ce vendredi soir nous avons découverts deux peintres très différents, mais tout aussi intéressants chacun dans leur domaine. Rue Quincampoix, c'est l'oeuvre de SEE qui est exposée. SEE qui s'est attaqué à ses débuts (qu'il en soit remercié) aux bords grisâtres et tristes des voies des transports en communs.  Quoiqu'encore fort jeune, il couvre maintenant la toile et ça donne des peintures très dynamiques : la palette est pleine de vitamines, le style est net. Et il y a toujours ce petit secret de ces graffs en relief qui me font penser (oui Mesdames) au boutis provencal. Ce n'est pas tout. Il y a aussi les toiles uniteintes tout en "boutis ! " et qui cachent des messages secrets.  En plein centre de Paris, ne manquez pas ça. - C'est jusqu'au 24 mars.

(Détail) -

SEE-3.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 23:08

Borondo-3.jpgUne exposition d'exception. Un étonnant traitement de la planche, du bois, de la fenêtre ou de la porte récupérées sur laquelle viennent s'inscrire, se fondrent des êtres humains. Ils prennent ainsi une valeur, une consistance, une force qu'on a peine à définir. Je ne sais pourquoi, je me souviens de la religion de l'Egypte ancienne qui voulait, selon l'époque que l'homme soit pétri dans la glaise ou taillé dans le roc. Ou fragile, ou trop dur ! Ici ce n'est ni l'un ni l'autre. La fermeté du dessin sur ces solides planches donne une idée de force tranquille, inexorable, d'un homme (ou d'une femme) redevenu être humain dans son intégralité. Ce qui surprend sans doute à l'époque ou nous sommes échantillonnés en classes sociales, en consommateurs, travailleurs, etc. C'est vraiment intéressant et déroutant.

 

(jusqu'au 13 avril 2013 - 7bis, rue René Goscinny).

 

Ci-dessous   détail.

 

Borondo-2.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 07:24

st-hessel-a.jpgA la dernière minute j'ai su qu'il y avait un rassemblement  mercredi dernier à la mémoire de Stéphane Hessel, l'auteur de INDIGNEZ-VOUS;

Il était organisé par  les Sans étiquettes, devant la mairie du XXe arrondissement, non sans une certaine réticence de cette dernière parait-il, selon les organisateurs.

Bref, j'ai une certaine admiration pour ceux qui ne baissent pas les bras, aussi m'y suis-je rendue, comme pas mal de cheveux blancs, la jeune génération n'étant pas présente.

Quelques discours, quelques interventions, le chant des partisans - issu d'une autre époque. Mais déjà, des passants s'étaient éloignés. 'Indignation" ne ferait-il plus partie de notre vocabulaire ? Pourtant le petit livret a été traduit en plusieurs langues et s'est vendu en millions d'exemplaires.

 

St-hessel-b.jpg

 

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans social
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 08:40


 canal st martin 1Un rayon de soleil - ballade sur les bords du Canal Saint Martin : pointe de Poulmarch, quai de Valmy.  Les graffitis et les collages ne manquent pas.  Tiens, une rareté : un Hopare. Un jeune artiste dont j'ai vu une très belle exposition il y a quelques mois en galerie. Et voici le mur dédié aux enfants soldats - il a été peint il y a peu par plusieurs artistes venus interpeller  les passants sur cette triste réalité. Enfin, ce drôle d'immeuble et ce portrait, qui vu sa hauteur, résiste à la dégradation...  

canal saint martin hoparecanal saint martin - enfants soldats


Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article