Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 17:17

 

Un ami de la famille, trop tôt disparu, lisait dans son bain. Le livre, édité au début de notre XXIe siècle,  tomba dans l’eau qui le ferma  hermétiquement, toutes les pages solidement collées ensemble.   Il resta  longtemps en l’état, inutile et oublié. Il y a quelques mois  cette « brique » me fut confiée « si tu arrives à décoller »… au départ non, puis l’idée me vint de me servir de mon fer à vapeur. Des dégâts, certes, mais toutes les pages sont consultables avec quelques coins ou quelques lignes perdues sans doute définitivement. On y jette un coup d’oeil ?  Jonone, Marko, Nascio,..., quant aux lieux, notre banlieue est bien présente, de même que le nord de Paris... tout un monde.

KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
KAPITAL - un an de graffiti à Paris
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 13:21

 

C’est par groupes qu’ils construisent la ville éphémère. Ils ont 9 ans et un peu plus et sont très affairés sous leur gilet jaune. Pendant ce temps un couple s’essaie  au tango, sur un pas compliqué. Nous voici aux caisses et bientôt entrées sous la Grande Halle. Imagine Van Gogh.  Impressionnant ! ses toiles sont décuplées, s’élancent jusqu’au plafond. 31 vidéo-projecteurs décomposent et recomposent sur 2000 m2 d’écrans les images qui, fluides, s’écoulent… ou s’imposent. Nous sommes toutes petites, dans un impressionnant temple ou peut être sur une scène de théâtre dont le décor est planté. Les acteurs sont les visiteurs. La musique est superbe. Saint-Saëns, le contemporain du peintre,  mais aussi Satie, Delibes, Schubert, Bach, Prokofiev et Haendel. Evidemment l’espace es sombre; On distingue seulement les visiteurs qui sont peu nombreux. Un enfant se met à danser. Le calme, on chuchote , Le génie du peintre nous subjugue - et de ce pinceau nerveux, parfois violent, se dégage une extrême douceur, un hymne au bonheur. Ce sont ses oeuvres de 1889-90 qui exaltent la nature.  C’est d’un seul coup la décontraction, j’en ai les larmes aux yeux.
Deux heures… nous sommes restées… puis retour à la lumière du réel.  Repas en terrasse, un tour sur le toit de la Philharmonie, un autre à la librairie où le reggae est à l’honneur.  Quand Paris veut bien nous sourire….

Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la PhilharmonieCet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la PhilharmonieCet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la PhilharmonieCet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la PhilharmonieCet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la PhilharmonieCet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Cet été à La Vilette , avec la ville en carton, en aimant Van Gogh et la Philharmonie
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 16:43

On ne traîne pas, et on continue la visite ! On se penchera plus sur les oeuvres de Codex, l'exposition ne durant que jusqu'en septembre. Les autres habitants des lieux n'ont pas l'intention de se sauver ! en fait il en faut du temps pour découvrir ce petit monde si divers.  ! et on commence par les ronchons - photo ci-dessus  (c'est pas leur vrai nom, évidemment, mais ils n'ont pas l'air contents ! bon, je divague !). C'est plus festif du côté Codex, on danse et parait même qu'on porte bonheur...cliquez voir sur les deux photos suivantes !

 

Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex UrbanusEncore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus

on continue en vrac

 

Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus

Enfin, n'oublions pas le créateur du bestiaire fantastique ( il vous reste encore quelques spéciamens à découvrir par vous-mêmes )et le corsaire chargé de les protéger !

Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Encore un petit tour à l'aquarium de Paris à la rencontre du bestiaire de Codex Urbanus
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 03:51

La capitale ferma en 1985 l'aquarium de Paris pour cause de vétusté. Il avait été construit  vers le Trocadero en 1867 et abritait quelques 2500 poissons d'eau douce, ce qui en faisait le plus grand aquarium d'Europe au moment de sa fermeture. Mais, pour notre plus grand bonheur il fut réaménagé et ouvrit à nouveau en 2006 sur 3500 m2 sous terre. Il héberge actuellement quelques 500 espèces  animales (soit 10.000 êtres) dans plus de 5 millions de m3 d'eau répartis dans 43 bassins. Ajoutons donc le sel : 130 tonnes lors de la mise en service...puisqu'à la gente des rivières s'est ajoutée celle océane.Bien !. Vous aurez tous les détails sur Wikipedia sans parler  des festivités que réserve ce lieu à ses visiteurs.

La grande nouveauté dont je veux parler ici, c'est qu'à la féérie de ce monde aquatique s'ajoute en ce moment le fabuleux bestiaire du street-artiste bien connu : Codex Urbanus.  A ne pas en croire ses yeux !  D'ailleurs, j'aurais du mal à vous parler des méduses, des coraux, des requins, même marteau, des étoiles de mer et de tous ces poissons grands ou petits, grognons ou primesautiers, peuple charmant, élégant, ondulant, curieux ou mystérieux qui nous a été présenté par l'artiste qui resta par ailleurs fort discret sur ses propres "enfants" semés comme de bonnes graines sur les 3500 mètres de ce lieu magique. Donc....photos !. Je dis photos mais vous n'en n'aurez qu'une partie  J'en choisirai une deuxième fournée pour un second article. Ce monde est si joli qu'il ne faut pas tout avaler en une seule fois, seulement DEGUSTER !

 

 

 

Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris
Quand la faune aquatique voisine avec le fabuleux bestiaire de Codex Urbanus à l'aquarium de Paris

Enfin un peu de repos avec Codex Urbanus (à droite) et son invité Philippe Hérard qui nous revient tout droit de Norvège où il a décoré les hangars à bateaux.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 08:11

Trois expositions, trois street artistes, trois hommes engagés.  C215 chez Openspace, Kurar dans la toute nouvelle galerie GCA et Tristan Eaton chez Itinerrance.

Chaque tableau de Eaton est accompagné d'une étiquette qu'il convient de lire. Chaque oeuvre est en effet dédiée à un mouvement :celui des femmes devant Versailles qui demandent du pain au roi,  ou qui demandent le droit de vote aux Etats Unis, celui de Spartacus ou de Toussaint Louverture qui luttent contre l'esclavage, le mouvement  des Black Panther qui s'oppose aux dérives policières contre les Noirs, et, dans le même style l'émeute de Détroit en 1967 ou les émeutes de Los Angeles en 1992. Une oeuvre sera dédiée à Gandhi et à la marche du Sel, une autre à la Résistance française, aux manifestations contre l'invasion de l'Iraq, et même sur l'élection de Donald Trump....

Des élèves de troisième planchaient devant les tableaux quand je suis arrivée dans la vaste galerie qui convient à merveille pour recevoir des groupes. J'ai pris de mon côté toutes mes photos. Ambiance très  studieuse, fort différente des vernissages !

GCA est une toute nouvelle galerie. J'y découvre Kurar, artiste français et engagé. Ici on est dans le vif du sujet : l'émigration, l'émigration clandestine et la mer...  la surconsommation et le pouvoir de l'argent, il y a même l'éléphant du cirque qui représente le peuple, et les chevaux de bois du manège qui s'enfuient en galopant... Très acide, Kurar, un oeil sans complaisance. J'aime son style net, clair et précis.

C215 - Le pochoiriste bien connu s'est penché sur la "mauvaise réputation"de certains de nos anciens et surtout de nos contemporains. Peut être un peu plus léger que ces deux confrères, il n'en touche pas moins les dérives de ceux qui se croient tout permis. Les gens du showbiz, les politiques qui laisseront peu de traces (je pense à Dati ou Sarko), ou Fillon qui marque la fin de règnes de partis,  ou qui en laisseront plus, tel Poutine ou Trump ! Il n'oublie pas le passé avec la guillotine, al Capone et le présent avec le pétrole et le Moyen-Orient. Originalité de l'expo. Les pochoirs sont souvent sur des objets étonnants, tel un coffre-fort pour Capone, une boite noire d'avion, une pompe à essence, l'emprunt russe ou un casque de CRS...

photo ci-dessus : Kurar - au cas où ce serait indistinct, l'étiquette au cou de l'éléphant : Le peuple.....

ci-dessous : Kurar (4 photos) Eaton (4 photos) C215 (8 photos)

 

trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215trois artistes engagés : Eaton, Kurar, C215
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:26

Un petit tour rue Alexandre Dumas dans le XIe où se niche la galerie Artistik Rezo. L'espace est dévolu jusqu'au 6 juillet à GILBERT1, ses structures et ses dessins.

Je suis séduite par ses assemblages, faits de matériaux aussi divers que le carton, le bois, la baguette, la tôle, enfin tout ce qu'il récupère et à quoi il donne une seconde vie. Une seconde vie solide et pourtant légère. Soufflez un peu sur cette baguette et la voilà qui tel un balancier se met en mouvement. Belle palette, beaux graphismes. Deux oeuvres se nichent dans d'anciennes caisses où l'on rangeait des armes si j'ai bien compris. Deux autres occupent des murs entiers. Dans la seconde salle, qui fait également office de bureau, ce sont essentiellement des dessins en noir et blanc qui sont accrochés. En résumé, une belle expo, intéressante. J'ai essayé de faire quelques photos.

 

GILBERT1 chez ARTISTIK REZO
GILBERT1 chez ARTISTIK REZO
GILBERT1 chez ARTISTIK REZOGILBERT1 chez ARTISTIK REZO
GILBERT1 chez ARTISTIK REZOGILBERT1 chez ARTISTIK REZO
GILBERT1 chez ARTISTIK REZOGILBERT1 chez ARTISTIK REZO
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 10:07

Nouveau Mur à Paris - il y en aura un ensuite dans le XIIe arrondissement.  Photos dans le désordre.

LE MUR XIII en 2012
LE MUR XIII en 2012
LE MUR XIII en 2012
LE MUR XIII en 2012
LE MUR XIII en 2012
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 13:08

quelques photos du MUR XIII - quai François Mauriac dans le XIIIe arrondissement de Paris - année 2013 - avec Module de Zeer, Apôtre, Baudelocque, Olivier Kosta Théfaine,  Rapt, Nassyo, Wesh, Sean Hart

Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Le MUR XIII en 2013
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 13:48

Pas loin des 50.000 habitants, limitrophe de Paris, en bordure de Seine. De Saint-Ouen, j'en connais plutôt le côté festif. Rien ne nous empêchera d'y faire à nouveau un petit tour, le ville étant desservie par le métro, ce qui arrange beaucoup les choses. Mais limitons-nous  à ce que nos yeux ont vu du côté festif, c'est déjà beaucoup.

Tout d'abord le street-art. Il est dans le rue, il est au Grand Parc avec le terrain de glisse, il est sur les rideaux des magasins, il s'est introduit aussi dans les cours d'immeubles, sans compter les expositions.  photos !

Il se trouve dans les spectacles de rue, par ci par là une calèche. Et aussi l'atelier carnavalesque de la Maison des Basques de Paris où l'on chant et danse. L'atelier participe au Carnaval de Paris et y fait défiler tous les ans ses géants.  On fait la fête aussi dans la Maison des Basques de Paris. Repas avec choeur d'hommes, et pas n'importe quel choeur, ils ont chanté avec les plus grands. Anniversaire de la Maison avec danses et exhibition des géants pour la plus grande joie des petits et grands. Photos

Il se trouve dans les goguettes. J'en ai vu une au 104, café audonien où, ma foi, nous nous sommes bien amusés. Les goguettes, ce sont des réunions, en principe de moins de vingt personnes, qui se réunissaient pour chanter et boire un coup. Il y en a peu maintenant, tout un terrain à reconquérir ..

Saint-Ouen, c'est aussi ses célèbres Puces où antiquaires et brocanteurs se côtoient,  un château, un ancien champ de courses aujourd'hui disparu, des industries, le siège du Parisien, et j'en oublie,  et pour y retrouver son histoire une superbe médiatèque en centre ville.

Photos ci-dessous - la glisse au grand parc (4 photos) exposition à  Amarrage (3 photos) cour customisée Clos Victor Hugo et Exposition Maison du Landy (4 photos), rideau peint, calèche, atelier carnavalesque, ses géants, et goguette au 104,  fête à la Maison des Basques de Paris sise à Saint-Ouen ! et enfin un exemple de ce que l'on trouve à la Médiathèque du Centre ville.

 

Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUENVous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Vous avez dit 93 - Un petit coup d'oeil sur SAINT-OUEN
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 10:19

La plus petite commune du 93 avec ses 70 hectares et ses 17 000 et quelques habitants. Edifiée sur une prairie, elle était connue pour ses sources. La brique y est à l'honneur et en été, avec la verdure des arbres, c'est joli, plus que le côté béton.  Pas de métro, mais c'est limitrophe avec Paris. Selon un poème on y cueillait autrefois des violettes, mais quand j'y suis allée, c'était pour voir, tout un après-midi,  un street artiste et un caméraman à l'oeuvre. Photos qui souffrent quelque peu du contre-jour, sauf pour l'arrière de la palissade qui bénéficia aussi du passage d'un artiste.

avec Philippe Hérard et Simon Pradinas

Vous avez dit 93 - un petit coup d'oeil sur le PRÉ SAINT GERVAIS
Vous avez dit 93 - un petit coup d'oeil sur le PRÉ SAINT GERVAIS
Vous avez dit 93 - un petit coup d'oeil sur le PRÉ SAINT GERVAIS
Vous avez dit 93 - un petit coup d'oeil sur le PRÉ SAINT GERVAIS
Vous avez dit 93 - un petit coup d'oeil sur le PRÉ SAINT GERVAIS
Vous avez dit 93 - un petit coup d'oeil sur le PRÉ SAINT GERVAIS
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables