Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 07:01


Demolition-tour-XIII-Chat.jpgC'est fini. Les dernièrs étages de la Tour XIII tombent aujourd'hui. Un lieu mythique de la Capitale.  L'automne dernier, des milliers de personnes ont pu, cinquante par cinquante entrer dans les quelques dizaines d'appartements de la Tour désaffectée afin d'admirer les fresques peintes par des street- artistes venus du monde entier. C'était beau. Mais éphémère.  Depuis trois jours un monstre d'acier cogne, arrache et démolit sous les yeux intéressés et poussiereux des  curieux et photographes, professionnels ou amateurs.  Photos !

demolition-tour-XIII-Inti-.jpgdemolition-tour-XIII-s-q-p.jpgdemolition-tour-XIII-cheminee.jpg

Démolition tour XIII in extremis

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 04:19

Les murs reçoivent des messages. Voici celui de Rue Meurt d'Art ;

rue-meurt-d-art.jpgou celui-ci, en hommage au jeune street artiste ZOO PROJECT, artitste engagé, disparu à Detroit.  Cette fresque est l'oeuvre de Kashink. Elle se trouve rue Saint Blaise, 

kashink zoo project

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 19:07

le grand cahierAu Cinq Caumatin on passe en ce moment LE GRAND CAHIER, issu du roman de Agota Kristof. J'ai lu le roman, et les
deux autres qui lui font suite : La preuve et le Troisième mensonge. Rudes à lire, captivants.  Qu'allait donner ce GRAND CAHIER au cinéma, sous la houlette du réalisateur  hongrois Janos Szaz ? Eh bien, pour moi, ça tient la route. Arriver à créer cette ambiance, faut le faire. C'est la guerre, des jumeaux, confortablement installés dans la maison et l'affection de leurs parents se voient soudain transplantés à la campagne, pas loin d'un camp nazi, chez une grand mère méchante, sale et avare. La vie est cruelle. Ils apprennent à le devenir,  à être forts... et insensibles.. ça fait froid dans le dos, mais est-ce qu'on s'évanouit quand on nous parle des horreurs réelles de cette seconde guerre mondiale où l'on a exterminé tant d'êtres humains, non sans avoir soigneusement gardé jusqu'à leurs cheveux ou leurs dents en or...  Allez attendre de tendres romans après cela. Encore inoui qu'il y ait toujours quelques grammes d'humanité à conserver précieusement.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 18:58

sacro-GRA.jpgDimanche un peu raté : rien dans la chasse aux images de rues qui vaillent la peine. On dirait que les murs ont été désaffectés le temps de ces élections municipales.  Porte close à l'atelier Laoutec. Je suis arrivée trop tôt. Retour vers la gare Saint-Lazare avec un détour vers le 5 Caumartin. Un documentaire a reçu le lion d'or. Allons vois un peu de quoi il retourne.

Atypique la ville de Rome vue par son anneau, le G R A , qui l'entoure pendant 70 Km.  Le réalisateur Gianfraco ROSI a réalisé un exploit : nous voilà loin des dorures de la ville et de son glorieux passé. Nous sommes presque chez les marginaux : vieilles personnes impotentes ou démunies,  un drôle de bonhomme qui passe sa vie à surveiller, comprendre et lutter contre un insecte qui ose se régaler, jusqu'à les détruire, des palmiers qui bordent la voie urbaine, et aussi des vieux bourgeois désargentés, et les inévitables drôles de bars ou caravanes pour ces dames qui racolent, .  Bon, ce n'est pas particulièrement vivifiant ni porteur d'espoir. Mais... c'est notre monde. C'est bien fait. C'est en Italien, sous-titré.

 

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 06:29

castaneda têtes oiseauxUn petit tour à la Vache Bleue, 25 quai de l'Oise, dans un joli coin près des canaux du XIXe arrondissement de Paris. C'est sous les voutes, à l'entrée du passage du même nom. Nous y sommes déjà allés voir le sculpteur Raul Castaneda.  Aujourd'hui, il expose. "Pierres océanes" - c'est le titre -   Le sculpteur travaille la pierre, calcaire ou marbre, le bronze... La femme domine. une Maternité, un splendide marbre rappelle le commencement du monde, j'aime particulièrement cette femme songeuse, la natte dans le dos. Et ces deux visages en marbre, dont l'un est transparent, surmonté de deux oiseaux...

Une autre sculpture est tres intéressante : Le Livre - Une page lisse, une autre encore brute - l'exode.... l'emigration... toujours la même histoire.

Il peint aussi, notre sculpteur. Un collage rappelle la forêt amazonienne, son chatoiement et sa multitude d'oiseaux.

A côté, une autre voute - Castaneda a planté le décor, Marie Lopez y louera la pomme de terre. Oui, nous sommes dans un milieu sud-américain. Et il fait bon rappeler que le tubercule mérite une place d'honneur. J'ai eu la chance de voir Marie lors d'une de ses répétitions. La pomme de terre a inspiré plus d'un poète, de Neruda à Pérec.  J'ai aimé. C'est demain à 20 heures.

figures aux oiseaux

maternité

Le Livre

Collage

Castaneda et Marie Lopez sur l'installation pour "La pomme de terre"



Raul-Castaneda--maternite.jpgCastaneda le livrecastaneda-collage.jpgraul-et-marie.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 00:06

zadkine-a.jpgLe Musée Zadkine, qui a fait peau neuve en 2012 se trouve dans l'ancienne habitation du peintre, rue d'Assas à Paris.  La jolie maison, où Zadkine et sa femme Valentine Prax vécurent un demi-siècle , est dotée d'un jardin qui abrite également quelques sculptures de l'artiste.  L'oeuvre du sculpteur, qui travaillait aussi bien le marbre, le granit ou le bois est très agréablement présenté au visiteur, de pièce en pièce.  Cerise sur le gateau en ce printemps 2014, le musée abrite également cent photographies de Procoudine-Gorsky, le "père de la diapositive".

VOYAGE DANS L'ANCIENNE RUSSIE, c'est le titre de l'exposition. En effet, le dernier tsar a été émerveillé quand on lui a montré le travail de Procoudine-Gorsky qui était un chimiste de haut niveau et qui a su mettre au point le procédé trichrome de James Clerck Maxwell. Il lui a donc confié une série de missions, visant à conserver une trace de la Russie d'alors. Un wagon spécialement aménagé en laboratoire a même été mis à la disposition du photographe.

La révolution chassa Procoudine de Russie. Il s'établit à Paris où il décèdera en 1944. Des 3500 vues, seules en restent 1902 acquises par la Bibliothèque du Congrès de Wahington. C'est grâce à cette Bibliothèque que nous pouvons en  admirer aujourd'hui une centaine au Musée Zadkine. Il n'est pas question de tirage papier. Les techniques d'aujourd'hui ont permis de les conserver sous forme d'images présentées dans des caissons lumineux. C'est beau, et très intéressant.

En plus, certains clichés ont été pris sur la Tchoussovaya, cette rivière ouralienne dont Mamine Sibiriak a tant parlé dans "les Combattants", texte résumé au début de ce blog. C'est dire avec quel plaisir j'ai vu ces photos !

zadkine-d.jpgzadkine-c.jpg

zadkine-jardin.jpgzadkine-b.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 07:11

epi2mik-catalogue.jpgLa très courte exposition du street artiste  Thierry OLIVIER dit EPI2MIK (samedi 23 et dimanche 24 mars) a eu un grand succès. Les acheteurs partaient avec leur tableau sous le bras (accompagné d'un catalogue numéroté de 1 à 50 et dédicacé) si bien que certaines des  "Cinquante épidémies annoncées" n'étaient plus visibles que sur le catalogue. Qu'importe j'ai trouvé ma vie après un choix douloureux entre les deux tableaux dont je vous joins une photo. Bravo, Thierry OLIVIER pour ce beau travail.

epi2mik-rose.jpgepi2mik.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 04:16

Lum-ere-Rakel-Wajnberg.jpgJournée chargée aujourd'hui entre le vernissage de Jonone, le mur Oberkampf avec Puppet Industries qui nous vient de Suède et enfin "Solutions en lumière" au Palais d'Iena.  Cette expo suivie d'une vente aux enchères au profit de l'association REPORTERS D'ESPOIRS présente soixante lampes décorées par autant d'artistes dont certains noms ne  sont pas inconnus dans ce blog ni dans le monde du street art.

L'ensemble est visible sur www.reportersdespoirs.org

Voici quelques photos :

Rakel Wajnberg (détail)

Chanoir

Philippe Baudelocque

Philippe Bonan

Stew

Mosko

lumiere-Chanoir.jpg

lumiere-Philippe-Baudelocque.jpg

Lumiere-Philippe-BONAN.jpg

lumiere-stew.jpg

Lumiiere-Mosko-et-associes.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:03



Sambre-anneau.jpg"Pas de samedi sans soleil" dit-on en Bourgogne.  Sous ses bénéfiques rayons, que de belles choses se sont présentées devant mon objectif. D'abord les bords de Seine : Youri et Sambre étaient passés par là et avaient laissé leurs empreintes. Photo -

Sambre-ensemble.jpgYouri-famille.jpg

Retour vers le Vingtième - dommage, le Peintre Anonyme a disparu avec son oeuvre qui n'est pas du street art mais est quand même fait dans la rue - détail de ce quatrième tableau sur les Joueurs d'échecs : de plus en plus extra !

Echecs-4.jpg

Entr'acte devant un bon repas et retour vers la maison. Tiens que se passe-t-il là - surprise  : une exposition "éphémère ayant pour nom BOTANY -  elle ne dure que deux jours et se termine... là !- Qui sont ces jeunes gens : le 99pour100 - des street-artistes qui, mais oui, ont oeuvré dans le "Paquebot" de Pantin - une découverte. Du beau travail, de sculptures, tabeaux, du "entre deux verres" - J'hallucine....le monde du street art ne connait pas tous les siens, sinon ils seraient tous là !

99pour-cent--2-tableaux.jpg99-pourcent-ananas.jpg99pourcent tableau

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 19:08


fils-hibou.jpg8 mars : journée de la femme.  journée fêtée au CABINET D'AMATEUR, rue de la Forge Royale à Paris XIe et au MUR du XIIIe, quai  François Mauriac. Les arts dits féminins ont été à l'honneur, même si les messieurs utilisent aiguilles et crochet, parfois...

J'ai vu avec plaisir l'exposition de quatre artistes chez l'un, et le très joli travail de OLEK sur les bords de Seine.  Photos

 

mur-XIII-tricot.jpg

mur-XIII-olek-L.jpgOlex oiseau

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables