Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 18:26
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris

Une nouvelle gare sur la ligne E du RER, juste aux portes de Paris, ROSA PARKS a été mise en service en décembre 2015. Elle se trouve juste à côté d'une gare souterraine SNCF, oubliée depuis longtemps, qui faisait jonction entre la ligne Paris-Strasbourg et la Petite ceinture dès 1892. Pour fêter cet événement et rendre hommage à la courageuse couturière qui refusa de céder sa place à un passager blanc dans un bus de Montgomery en Alabama ( Elle était noire et c'était, on a peine à y croire, en 1955 - la ségrégation sévissait toujours), une grande fresque de plus de 400 mètres de long a été entreprise par plusieurs street artistes. Elle a été inaugurée il y a quelques jours. En voici quelques vues, au milieu des travaux et des bâtiments en construction dans cette partie du XIXe arrondissement bien peu desservie et fort peu touristique jusqu'à présent.

Artistes :Bastardilla, T.Fazlizade, Kashink, Katiastrophe, Zépha, Module de Zeer, Combo, Vinie, Doudou Style, Batsh, Ernesto Novo (photo ci-dessus)

Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Rosa Parks fait le mur dans le XIXe arrondissement de Paris
Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 18:24
Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016

Si nous parlions un peu du Carnaval de Paris 2016. Il devrait avoir lieu le 7 février prochain, suivi un mois après par le Carnaval des femmes. Loin d'être une nouveauté, il reprend en fait une vieille tradition parisienne. Quelle fête c'était ! fête des artisans, fête de la Police, fête des gens du spectacle..bal masqué dans tous les théâtres. il a fait suite à la fête des fous du moyen âge. Il s'est appelé la sortie du boeuf gras. Carnaval on s'éclate, les femmes font ce qu'elles veulent ! "Nul mari ne songe à sa femme, en carnaval" dit une joyeuse chanson. Enfin vous pouvez en voir plus et plus encore sur wikipedia. Je me contenterai de vous mettre quelques photos sur la préparation de Carnaval à la Maison des Basques de Paris. Le thème, cette année : LE MONDE FANTASTIQUE AQUATIQUE. Vient à l'atelier qui le désire, le samedi après-midi, quand il peut. Groupe informel, d'une dizaine, d'une quinzaine de personnes, deux responsables de l'atelier, mais pas de chef ! chacun met la main à la pâte après avoir décidé d'un commun accord ce que nous allons créer. On tient compte des aptitudes et du savoir-faire de chacun, et ça marche . Quelques photos. Ah, mais qu'est-ce qu'on fabrique. Devinez, en basque on le nomme TXIPIRON (prononcez Tchipirone) et on le pêche à la "turlutte" parait-il.

Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016
Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016Le TXIPIRON au Carnaval de Paris 2016
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans carnavals
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 05:29
Une pépite dans la tristesse du jour - La dame aux camélias par le Bolchoï

S'il n'y avait pas eu ces élections régionales dont le résultat ne me plaît guère, j'aurais pu taxer cette journée de divine. Le Bolchoï nous a offert, via Gaumont, un ballet d'une beauté extraordinaire. La dame aux camélias. Je n'étais pas emballée par le thème, mais c'était, c'était..hors du temps, tellement les interprètes ont été stupéfiants. Il faut du courage, à un danseur, pour montrer son art via le grand écran. Chaque mouvement est ainsi parfaitement clair. Cet après-midi j'ai vu des pas de deux incroyables. Voir ce garçon soulever sa partenaire et la faire tournoyer dans les airs et autour de lui tel un duvet de cygne, c'est inimaginable. Il y avait beaucoup de "mouvements" inhabituels. C'est que nous étions dans un ballet qui n'avait rien de russe, à la limite du théâtre dramatique superbement desservi par des artistes très expressifs, des décors inattendus, des costumes somptueux - il fallait voir les 13 robes de Marguerite Gautier ! et un pianiste qui interprétait des morceaux de Chopin... là aussi, c'était nouveau... comme il savait vous tenir en haleine... Je n'ai pas de mots pour décrire ce spectacle. Je reste confondue quand je vois à quel point l'homme est capable de se surpasser quand il veut faire quelque chose de beau.Toutefois, Il est peut être bon de rappeler que la créativité ne peut se concrétiser que dans une atmosphère de liberté. Merci au Bolchoï pour les instants de bonheur qu'il a su nous offrir.

dans les rôles principaux : Edvin Revazov (Armand Duval) et Svetlana Zakharova (Marguerite Gautier)

avec Andreï Merkuriev (Monsieur Duval père) Kristina Kretova (Prudence Duvernoy) Anna Antropova (Nanina) Anna Tikhomirova (Manon Lescaut) et Semyon Chudin ( Des Grieux)

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 07:25

Un petit mot sur le prix littéraire Mamine Sibiriak. C'est la 16ème fois que ce prix est décerné. La réunion des l'association des écrivains a eu lieu cette fois-ci à SHADRINSK le 6 novembre, jour anniversaire de Mamine-Sibiriak. et c'est à l'issue de cette conférence que huit prix ont été décernés.

L'un d'eux a été à Nina PARFYNOV pour sa contribution à la littérature multinationale du Yamal (qui veut dire extrémité du monde) région peuplée par les Nenets qui ont été et sont encore pêcheurs ou éleveurs de rennes. Maintenant cette péninsule est reliée à l'Europe par plusieurs gazoducs. Grand danger pour ce petit peuple de 40.000 personnes qui essaie de garder sa langue, sa culture, ses traditions. Ce sont des migrants : ils vivent sous la tente et changent de place avec leur troupeaux sans arrêt. Les infrastructures pétrolières sont un danger pour eux.

Un prix a également été décerné à Nicolas OLKOV (Николай Ольков). C'est, d'après ce que j'ai pu avoir comme renseignements, un des rares écrivains à s'être penché sur le problème de l'alcool. Il aurait publié quelque chose sur ce sujet il y a une quarantaine d'années avec Серая мышь (Souris Grise) et récidiverait récemment avec Птица, залетевшая в окно (L'oiseau a volé par la fenêtre) . En son temps ce fut un sujet largement abordé par Mamine Sibiriak, surtout dans "La caboche" et "Les combattants", et cela reste un sujet préoccupant pour la Russie dans son ensemble.

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 16:21
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !

Si je vous contais HONFLEUR, je ne saurais par quoi commencer. Alors peut-être que, pêle-mêle, en diaporama,... allons-y : du port de pêche au port de plaisance, de la plage artificielle au jardin des célébrités et au pont de Normandie ; du scaphandrier du musée de la marine à l'écluse de chasse en bois , un petit tour au grenier à sel où se tient le festival du film russe. Enfin la chapelle et ses cloches, Sainte Catherine et son clocher séparé. On continuera par le chat haut perché, le marché bio, la belle maison de la galerie du Dauphin, la médiathèque toute moderne pour terminer sur les oiseaux de la serre tropicale et les voiliers. Ce n'est, en fait, qu'un bien faible aperçu par lequel vous ne pouvez goûter la joie d'être dans une petite ville qui vit même le soir... Point de rues désertes dans la vieille ville, des cafés restent ouverts. Après minuit, des lumières brillent encore, des jeunes et des moins jeunes se rassemblent sur des terrasses chauffées. Vous pouvez souper... On vit.

ps - c'est mon premier essai diaporama - il semble se mettre en route tout seul !

Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Quelques jours à Honfleur, en novembre : j'ai aimé !
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans de ville en ville
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 17:12
Honfleur - 23e festival du cinéma russe. 24-29 novembre 2015

Un petit tour en Normandie, à HONFLEUR plus précisément. Du 24 au 29 novembre s'y déroulait le 23ème FESTIVAL DU CINEMA RUSSE, au Cinéma Henri Jeanson et au Grenier à sel. Programme chargé : huit longs métrages en compétition, auxquels il faut ajouter deux films supplémentaires en catégorie Début, cinq en catégorie Panorama, trois en catégorie Hommage, deux en avant première, cinq en catégorie Rétro. il y avait aussi quelques documentaires, des contes russes au Petit Grenier et des dessins animés à la Médiathèque. Bref de 10 h30 à 23 h30 il y avait de quoi faire.

Je n'ai été au cinéma que le soir et n'ai donc vu que deux films en compétition : FRERE DEYAN de Bakur Bakuradze (inspiré des derniers mois d'un général fuyant le tribunal international de l'ex Yougoslavie) et ADIEU MOSKVABAD de Daria Poltoratzkaia (une jeune inspectrice et un Tadjik doivent démasquer un réseau de vendeurs de faux papiers). Pour ce dernier, Maria Maskhova et Jawahir Zakirov, ont reçu le prix du meilleur acteur et de la meilleure actrice.

Par ailleurs j'ai été séduite par Le temple souterrain du communisme de Minaev, documentaire sur le métro de Moscou qui, justement, était l'emblème de ce 23ème festival.

Le carosse vert de Assadouline est intéressant. Quand la vie familiale dérape ! J'ai beaucoup aimé La robe bleue de Minaev :( un fils découvre la vie de sa mère avant sa naissance) et aussi l'étrange Syndrome de Pétrouchka de Elena Hazanov (la marionnette l'emportera t-elle sur Lisa, sa femme bien vivante ?)

Enfin, dure et sujet à réflexion, La bataille pour Sebastopol de Mokritski (l'histoire réelle de Liudmila Pavlitchenko, tireuse d'élite sur le front de Sébastopol. Ce sont 309 Nazi qui perdirent la vie devant le canon de son fusil.. et elle n'avait que 25 ans. Reçue par Mme Eleonore Roosevelt, son intervention à une conférence fut sans doute décisive pour l'issue de la seconde guerre mondiale.

Enfin, j'aillais oublier - Galerie Danielle Bourdette, une exposition des photos de Georgy Rozov sur le métro de Moscou complétait ce programme.

Expérience intéressante. Bonne ambiance, le badge de 20 euros qui permettait de voir l'ensemble des films était accompagné d'un luxueux programme. Etant donné les événements tragiques de Paris, ce festival qui, parait-il, a failli être annulé, s'est déroulé sous une surveillance serrée.

Honfleur - 23e festival du cinéma russe. 24-29 novembre 2015Honfleur - 23e festival du cinéma russe. 24-29 novembre 2015
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 14:14
La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.

Vers midi, hier lundi, le cirque ARLETTE GRUSS est arrivé Pelouse de Reuilly. Toujours impeccable, ordonné, sobre et de bon goût. Dans le calme, le silence, le montage a commencé - mesures, marques, piquets, installation des caravanes, emplacement des camions. Tout avance vite, sans bruit, comme une machine parfaitement huilée. Quelques photos pendant le montage.

ci-dessous - Gilbert, le patron, au boulot comme tout le monde

le restaurant des ouvriers - monté (trois cuisiniers)

le restaurant - en cours de montage

Une roue qui vient de faire des kilomètres !

Une caravane habitation

logements ouvriers -

la tente des éléphants en cours de montage.

Les enseignes se chevauchent (3 photos)

La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.
La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.
La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.
La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.La pelouse de Reuilly est au complet : Gruss est arrivé.
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans les itinérants - cirques
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 09:59
Quelques heures à Troyes, en Champagne.

Troyes est une ville où il fait bon se promener à l'intérieur de son centre dont l'architecture a été préservée. Les Troyens vous font remarquer qu'il a une forme de bouchon de champagne. J'en ai parcouru une petite partie, non loin du bel hôtel de ville. Maisons à colombage, jolies ruelles, des hôtels particuliers dont certains abritent les musées de la ville.

Un grand bravo pour le Musée de l'Outil et de la Pensée Ouvrière, dont on ne connait nulle part l'équivalence. 10.000 outils sont artistiquement présentés dans une soixantaine de vitrines. Ce sont les outils dont se servaient les Compagnons du Devoir : menuisiers et charrons, vanniers et serruriers, tanneurs et cloutiers, ceinturiers, maçons et forgerons, bouchers et tanneurs.... Cet hôtel abrite également une bibliothèque de quelques 32000 ouvrages ouverte à tous.

L'hôtel de Vauluisant loge le musée de la Bonneterie et celui de l'Art champenois. Il jouxte l'église Saint Pantaléon, connue pour sa statuaire exceptionnelle et ses vitraux en grisaille. Mais je dois dire, ce sont les bancs séparés par des cloisons à hauteur d'appui qui m'ont fort étonnée !

Une journée passe très vite. Il me reste beaucoup à découvrir dans cette ville. Elle vit le mariage de Henri V et Catherine de France en l'église Saint Jean au Marché, mais elle est surtout connue dès le XIIe pour ses deux grandes foires annuelles très organisées sous l'aile protectrice des Contes de Champagne. Puis vint l'essor de la bonneterie.

Photos - La ruelle des chats : les maisons se touchent par le haut, permettant à l'animal de passer d'un bord à l'autre !

Musée de l'Outil - vannier, ferblantier, boucher,

Musée de l'art champenois - écu à l'agneau, fin XVe et coffre en chêne à panneaux sculptés milieu XVIe

Eglise Saint Pantaléon

Musée de la Bonneterie : bobinoir

Quelques heures à Troyes, en Champagne.Quelques heures à Troyes, en Champagne.Quelques heures à Troyes, en Champagne.
Quelques heures à Troyes, en Champagne.Quelques heures à Troyes, en Champagne.Quelques heures à Troyes, en Champagne.
Quelques heures à Troyes, en Champagne.Quelques heures à Troyes, en Champagne.Quelques heures à Troyes, en Champagne.
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans de ville en ville
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 19:25
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !

Arrivée de la caravane Pinder en fin de matinée, sur la Pelouse de Reuilly où elle rejoint le grand chapiteau et une partie de l'équipe. Voici quelques photos, pêle-mêle, de cette arrivée tant attendue par les Fans du Cirque. Même scénario tous les ans - Frédéric au volant de son beau camion, et le reste suit. Frédéric bondit de son siège et dirige d'une main de maître l'organisation du parking. Les soigneurs s'activent, les monteurs aussi. Les tigres tournent en rond, impatients, les éléphants se balancent, mais sont vite mis hors de leur cellule. Photos, photos, photos et même sur ce véhicule qui, O joie, annonce la création prochaine d'un parc d'attraction, PINDERLAND, destiné aux jeux du cirque et où on nous signale que les animaux seront en semi-liberté. Les véhicules de Pinder, à l'inverse de ceux de Gruss, ne semblent guère avoir été renouvellés et mis aux normes. Le nouveau projet semble être prioritaire. Attendons. Et maintenant, photos prises avec la bienveillance des maîtres du lieu.

Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Pelouse de Reuilly : la caravane est arrivée... Nous parlons de celle de Pinder, Gruss, c'est dans quinze jours !
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans les itinérants - cirques
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 06:46
Préparation du Carnaval de Paris 2016 - c'est parti !

Très excitée - Nous avons eu samedi notre première réunion pour préparer notre participation au CARNAVAL DE PARIS 2016. C'est quoi, ce Carnaval : ne le confondez pas avec le Jour de l'an Chinois ou le Carnaval tropical ! Celui de Paris, en fait, renait peu à peu de ses cendres. Il a été très populaire au XIXème siècle et jusqu'avant la seconde guerre mondiale où il était très suivi par la population qui envahissait les rues. On l'appelait "La sortie du boeuf gras". On le doit à la corporation des bouchers. Très connu, le MARDI GRAS : l'action de la Traviata - opéra de Verdi - se passe à Paris pendant Carnaval ; il a inspiré peintres et caricaturistes tel Manet, Monet ou Cham. Bref on peut en dire long et remercier Basile Pachkoff qui inlassablement lutte pour que cette fête parisienne reprenne tout son lustre. Si j'ai bien compris, c'est une décision personnelle - vous vous déguisez avec votre bon ami, et hop, allez-y ! c'est aussi l'affaire des goguettes, réunion informelle de MOINS de vingt personnes, se réunissant pour le plaisir, chanter et boire un coup et qui fêtent Carnaval ensemble. C'est ainsi dans le Nord qui a gardé la tradition, il y en a deux ou trois à Paris. C'est à vous de décider ce type de groupe avec un but précis : se réunir pour chanter, s'amuser, se déguiser.

Eh bien, c'est un peu ce qui m'est arrivé ! j'ai trouvé un petit groupe préparant Carnaval, j'y suis allée, j'y suis restée. C'était l'an dernier - Les Parisiens ont vu défiler, entre Gambetta et République notre superbe dragon HERENSUGE suivi par divers groupes qui représentaient en gros 4000 participants. Nous nous sommes bien amusés. Nous rempilons avec les anciens qui peuvent venir, et avec des nouveaux.

Voici deux ou trois photos de la première réunion où se décide le projet et notre vedette de l'an dernier : Herensuge, sorti tout droit du folklore basque.

Préparation du Carnaval de Paris 2016 - c'est parti !Préparation du Carnaval de Paris 2016 - c'est parti !
Préparation du Carnaval de Paris 2016 - c'est parti !
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Carnavals
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables