Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 08:16

Les-rats-et-le-joueur-de-flute.jpgExpérience intéressante hier jeudi.  Au 53 rue Lermercier, Gilbert Coqalane s'était installé dans la galerie Collectie où de ses mains sont sortis en quelques heures quelques 150 rats faits tout simplement de papier alu. Au fur et à mesure, les rats se sont regroupés sur le sol qu'ils ont vite recouvert,  puis ont débordé dans la rue, sous l'oeil intéressé de quelques passants.

15 heures, c'est l'heure du rassemblement. Quelques grands sacs et voilà nos distingués rongeurs sur le dos de quelques volontaires et en route pour le métro Abbesses. Il faut marcher d'un bon pas, que la rue Lepic est raide !...

Métro Abbesses : bouche de métro ornée d'un bel édicule Guimard - c'est la station la plus profonde de Paris, empruntée par 2,5 millions de voyageurs par an. Autour, bancs, manège, voyageurs et passants, badauds. Je suis interloquée. Comment va-t-il s'y prendre.

Tranquillement Gilbert Coqalane libère, au fur et à mesure,  ses bestioles de leurs sacs et les installe, des premières marches de la sortie du métro jusqu'à la route, non sans zigzaguer quelque peu. Il a vite fait.  Les passants s'arrêtent, contournent prudemment, enjambent, regardent, sortent les appareils photo, et pour finir, le dernier rongeur en place, applaudissent l'installation. Visiblement cela a plu, aux grands comme aux petits. C'est qu'avec ce petit animal, combien de contes et d'images nous viennent en tête :  des rats fuyant le navire aux rats quittant la bonne ville de Hamelin en suivant le joueur de flute appelé par les habitants qui en ont assez  de voir leur ville envahie par ces rongeurs. Ils ne paieront pas la facture. Le joueur de flute reviendra, et au son de sa musique, ce sont tous les enfants de la ville qui le suivront et disparaitront. Vous vous souvenez de cette légende allemande reprise pour notre grand plaisir dans les contes de  Grimm ?

les-rats-suivent-JF.jpgrat-et-manege.jpgmetro-abbesses.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 08:53

Paris est une fête.... ça l'était en tout cas pour les nombreux enfants que j'ai croisés à la ménagerie du Jardin des Plantes. Celle-ci a été réaménagée : 1,2 M€ et sept ans de travaux, voilà ce qu'il a fallu pour accueillir de nouveaux pensionnaires : les grands félins ont disparu, tel le lion, l'éléphant ou le gorille,  mais nous avons quelques jolies suprises avec la panthère des neiges,  les rapaces, les pensionnaires de la grande volière ou les reptiles et caïmans du vivarium. 

Panthere-des-neiges.jpg

demoiselle

bucolique.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 13:15


C'est aujourd'hui que se termine l'exposition PARIS ZONE LIBRE à la FRICHE, rue Denoyez, exposition qui déborde, pour notre plus grande joie, sur le mur d'en face.  Un joli patchwork, qui sent bon le café et le miel des abeilles. Voici quelques photos :

Cafetiere.jpgparis-zone-libre-abeilles.jpgParis-zone-libre-cochons.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 07:44

 Deux artistes occupent le 59 Rivoli. Chacun a son étage car leur style est on ne peut plus différent.

JF CAILLAREC est un fan du métro parisien. Ses stations de métro sont étonnantes de rigueur : un travail intéressant qui me fait penser au dessin d'architecture ou à l'art déco.

59--JF-Caillarec.jpg

Céline LEBOVITCH, c'est la fantaisie même. Les passants visiblement ne résistent pas à passer la porte du 59, tellement on a l'impression de rentrer non dans une exposition, mais dans un lieu ouvert, accueillant et bon enfant.  Installation très réussie.

59-Celine-lebovitch.jpg

Encore une semaine, si vous passez par là,  offrez vous ces instants de plaisir.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 08:14


Eh bien, c'est ... comme dans un concert... on arrive à une jolie symphonie.

Rue Geneviève Tailleferre, à Paris, plusieurs artistes ont travaillé de concert  sur un long mur mis à leur disposition par la Mairie de Paris - Légal, donc travail en toute tranquillité.

Il y avait deux artistes du 93 dont la renommée n'est plus à faire : Marko et Da Cruz. Ils étaient accompagnés par plusieurs invités venant d'Amérique du Sud et d'Afrique.

Quand je suis arrivée la première fois, j'ai vu chacun travailler sur sa partie... 

Puis peu à peu un travail de réajustement a été effectué par les peintres...   Marko avec ses traits de lumière et ses petites feuilles dispersées tout au long. De même, la petite africaine en habit rayé qui surgit deci-delà... pour ne citer que le plus visible.

L'ensemble est sympathique, et ce travail en commun réconfortant car chacun a mis du sien pour que l'ensemble soit beau. Et c'est réussi. Merci les artistes.

amérique sud 2

amerique-du-sud.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 13:41

Soleil-trompeur.jpgC'est avec SOLEIL TROMPEUR (1994) de Nikita Mikhalkov que j'ai passé la soirée. Film superbe.  L'action se déroule à la campagne, dans une vieille datcha, sur une seule journée. Une journée où tout se renversera, comme cela se produisit souvent en URSS, lors des purges de 1936. A cette époque Staline fit arrêter pas mal d'officiers de haut rang accusés de trahison et de sabotage. Ils furent torturés et exécutés (puis réhabilités en 1957 lors de la déstalinisation) - C'est ce qui arrivera au héros du film. A la fin. Car la journée de 1936 qui se déroule sous nos yeux est vive, amusante, folklorique, pleine d'humour; La datcha est superbe. Et le rôle de la fillette, Nadia, tenue par Nadejda Mikhalkova, est enchanteur. Il y a une suite à ce film, mais il semble bien que les muses du cinéma n'étaient pas au rendez-vous au vu des critiques lues dans la presse.

Du même réalisateur : le barbier de Sibérie en 1998.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 23:52

Sciuscia.jpgMa télé est KO. Elle accepte tout de même les  DVD - J'en ai donc profité ce soir pour regarder un film réalisé par Vittorio de Sica, SCIUSCIA. Le film date de l946 et correspond justement à l'après-guerre. Deux enfants, cireurs de chaussures, s'embarquent dans des histoires de marché noir parce qu'ils ont envie d'acheter un cheval… Evidemment, c'est la prison qui les guette. Tourné en NB, en décors naturels, réaliste,  le film était il y a plus de soixante ans très avant-gardiste. Pas misérabiliste,  il  garde son charme encore aujourd'hui. De Sica était un grand acteur mais aussi un grand réalisateur. Peut être le film suivant, "le voleur de bicyclette" tourné en 1949 est-il plus connu.  Les rôles principaux de Sciuscia sont bien tenus par Franco Interlenghi (son premier rôle à quinze ans - on le retrouve dans de bons films dans des rôles secondaires) et Rinaldo Smordoni. Il y a aussi dans ce film une fillette très attachante.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 12:57

 


Mini-collage-Pascale-Delarge.jpgMINIMENTA - c'est le nom donné à la dernière exposition de la saison chez POINT ROUGE GALLERY. Il s'agit en effet d'oeuvres de petits formats : huiles, fusains, pastels, photos, monotypes, sculptures, encres…. le choix est vaste, les oeuvres en général sont très délicates. Une petite parenthèse tout de même pour les noeuds de Bernard Copeaux, l'écologiste : ils sont en bouse de vache ! ce serait la mille unième utilisation de cette matière... Hier, c'était le dernier jour. Exposaient aussi bien les artistes de la Galerie que les artistes invités. Au total pas loin d'une trentaine. C'est une bonne adresse à se rappeler pour début septembre. En attendant voici quelques photos :

Collage de Pascale Delarge

Sculpture de Jean-Michel Boulaire et fusain de Muriel Patarroni

Noeud de Bernard Copeaux

Crayon de Clémentine Chavaneix (la chèvre) et Soline Heurtebise (gueule cassée)

 

Point Rouge Gallery, c'est 4 rue du Dahomey Paris XI, métro Faidherbe-Chaligny

 

 

 

Mini Jean michel Boulaire et Muriel PataroniMini Bernard Copeaux Noeud
                                                                                                        Mini Soline Heurtebise Gueule cassée

mini Clémentine de Chabaneix                         

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 08:22

Epi2mik-Paella.jpgExcellente  semaine. Le Cabinet d'amateur a fait fort. Pendant quatre jours des street-artistes se sont relayés  dans la galerie, rue de La Forge Royale, pour plancher, seul ou deux par deux. L'ambiance fut très studieuse. Et parfois cela valait le coup d'oeil quand, les vedettes étaient entourées des copains et des photographes qui n'en perdaient pas une miette. Ne pas croire que le maître de la galerie se tournait les pouces : chaque oeuvre terminée était soigneusement encadrée,  posée délicatement ou accrochée , au regard des visiteurs.

Quant à moi, petite souris dans la place, j'ai été très intéressée par le grand sérieux avec lequel un artiste planche. Quand quelqu'un est tout à son travail… et l'aime, la concentration est la même quelque soit la profession. Mais ce sont les "peintures" à quatre mains qui m'ont le plus surprise. Un maître du temps jadis et même contemporain peut avoir des aides qui travaillent sous sa direction. Mais là ce sont deux peintres, d'atelier différent, qui vont unir leur imagination pour créer.  Eh bien ça, pour moi, ce n'est pas évident du tout. Bravo pour cette COLLECTIVE STREET.

Ci-dessus - Paella/Epi2mik

Ci-dessous, de haut en bas - Paella/Shadee K - Codex Urbanus/Epi2mik - Bastek/Codex Urbanus

                                     

Shadee-K---Paella.jpg

Epi2mik---Codex.jpg

Basket-Codex.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 16:04

Raus-Cortes-Castaneda-a.jpgIl fait bon se lever de bon matin, prendre le train et aller flâner le long des canaux parisiens. De rue en rue, de passerelle en passerelle, me voilà enfin dans le petit atelier, sous les voûtes, du sculpteur colombien Raul Cortès  Castaneda. La caverne d'Ali Baba… quelques sculptures, en cours, terminées, en marbre, en calcaire… L'an dernier, je l'ai vu travailler des cornes de taureau, cette année, de splendides nus féminins sont posés deci-delà. Au visiteur de les découvrir. J'ai même le droit de toucher, de caresser, de déplacer. Que l'on fasse de la pierre quelque chose d'aussi doux, c'est extraordinaire. Je suis repartie dans "notre monde" le coeur en fête. Merci Monsieur Castaneda, pouvoir approcher vos travaux, c'est un  moment de bonheur.

Sculpture

Sculpture

Coin d'atelier

Raus-Cortes-castaneda-b.jpg

Raus-Cortes-Castaneda-atelier.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables