Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 08:35

J'ai failli oublier - La mode à Paris, ce n'est pas d'aller voir une galerie, c'est de courir les galeries le jour des vernissages- Donc,  quand vous en quittez une, vous courez vers une autre.  Bien m'en a pris cette fois-ci, car avant d'aller admirer Sten et Lex, je suis passée par le Cabinet d'Amateur qui exposait, en même temps que Tristan des Limbes, Polka et d' autres peintres bien connus,toc-tocc.jpg  les  cartons de TOC-TOC. Oui, regardez sur les coins, c'est bien du carton ondulé qui sert de support à son trio dynamique.  Il nous donne toujours des sujets joyeux et sans prétention. Il me semble bien vous avoir déjà offert son couple de danseurs dans un coeur, qui s'agite sur  un mur de la capitale.   N'oublions pas que nous avons affaire ici aux artistes qui ornent malicieusement  nos coins de rue.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 09:26

sten.jpgNous les avons vus au MUR d'Oberkampf cet été. Du 18 octobre  au 10 novembre 2012  le couple italien, Sten et Lex, est de nouveau à Paris où ils exposent au 78 rue Amelot.

 L'oeuvre maitresse est une réplique (en ce sens qu'ils ont repris la photo du personnage) de l'immense fresque de Baltimore, mais travaillée tout autrement.

Il y a aussi toute une série de portraits, portraits travaillés à grandes lignes, en noir et blanc, comme lacérés, ou ceux cachés derrière ces croisillons rouges et verts qui intriguent, comme d'ailleurs leur technique qui n'appartient qu'à eux. Pour moi, c'était un plaisir de les saluer et d'admirer leur travail.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 05:37

Tete.jpgSamedi pluvieux, mais la galerie Mathgoth pétille de joie grâce à l'art sobre, net et vivifiant de Gérard Zlotykamien, un pionnier de l'art urbain en France.  Le trait vif  et minimaliste  donne vie à des matériaux bruts comme le feutre ou le bois.

L'artiste, septuagénaire, est présent et se prête aimablement aux déclics des appareils photos.  Je crois savoir qu'il a été l'ami d'un peintre avant gardiste et  grand judoka que j'admirais beaucoup, Yves Klein,  dont la carrière a été  courte mais dont le bleu reste légendaire.  Eh oui, le temps passe, le street art a déjà des galons.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 04:35

opiumDe grands auteurs ont écrit sur la Cité et son évolution : Fustel de Coulanges, Lewis Mumford (1961). L'ouvrage de Mumford a été réédité en 2011. C'est un cri d'alarme contre la trop grande extension des agglomértions qui n'a rien de récent,  contre la recherche exclusive du bien-être matériel et de la possession qui amène finalement à l'isolement de la personne humaine.

 

Cet isolement, Anastassia Bordeau l'évoque dans ses belles  grandes toiles où peinture et photo se côtoient : froideur d'une station de métro, d'un abri de bus, omniprésence d'un panneau publicitaire où la personne est idéalisée, déshumanisée. Et parfois, perdu dans ce décor des temps modernes, un homme, (une femme)  attend, dans toute sa fragilité,  le bus, la rame, presque inimportun dans un décor qui n'est pas à sa mesure.

 

C'est à la Galerie ManArt, 22 rue de Cotte, Paris 12e que l'on peut voir, jusqu'au 2 novembre, l'oeuvre d'Anastassia Bordeau, jeune femme moscovite d'une trentaine d'année qui vit et travaille à Paris  après avoir été élève de l'école nationale des Beaux Arts.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 21:09

panneaux.jpgEnfin, vous l'avez ce Code de la Route. Alors cela mérite un cadeau souvenir. Précipitez-vous chez OPHITE - 64  rue du Temple Paris  3e - et offrez-vous ou faites vous offrir un de ces panneaux routiers réinventés par nos artistes du street art. Un Clet, Un Gregos, un Mesnager, un Diamant, un Cyclope…. et d'autres encore. Le choix est grand, Et  l'accueil est chaleureux.-  J'ai loupé le vernissage hier, dommage, mais aujourd'hui je me suis régalée en regardant ces signaux détournés.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 07:17

enfants.jpgC'est un endroit où j'aime faire un tour presque chaque semaine car elle est en perpétuelle mutation. Les graffeurs s'en donnent à coeur joie  sur le mur en face de la galerie Frichez nous la paix qui elle-même ouvre ses portes à de nombreux artistes. Et puis il y a aussi deux ou trois  pensionnaires de la maison de retraite qui s'installent ,quand il fait beau, devant  la Maison de la Plage avec qui il fait bon tailler une bavette. Ou bien j'aime aller saluer le mercier du coin qui ne semble pas du tout affolé de voir sa devanture prendre des couleurs extraordinaires. Oui, c'est une rue très particulière qui peu à peu, mais surement, est grignoté par la reconstruction.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 00:01

quand-on-aime--jpgUn temps de chien (toujours des mots méchants ou méprisants  envers l'ami fidèle de l'homme !) pour cette nuit blanche 2012.  Mais quelques belles expositions, comme celle que nous offre la Galerie Nicolas Hugo (60 rue Monsieur le Prince) "IRAN WITH IRAN" avec les oeuvres de Afsoon, Icy & Sot, Laven Chegeni et Jalal Sepehr.

 

J'espère que la panne d'électricité a été vite réparée à la Galerie 154 (rue Oberkampf). Mais je ne manquerai pas de retourner voir CANNIBAL LETTERS où nos caractères, vus dans le noir,  en voient de toutes les formes sinon de  toutes les couleurs. Il semble que le N et B domine, éclaboussé parfois de rouge. Accueil sympathique.

 

C'est tout pour moi - trop humide, cette soirée. Je suis repartie voir mes chats, bien au chaud, à la maison.

 

 

 

 

 

 

 

photo venant de "Iran with Iran"

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans info
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 09:37

cloche.jpgDes peluches, des boites - LA FRICHE  nous présente cette semaine l'oeuvre de Camille et Lucien sous le titre BEARS N'BOXES - jolis, fragiles, inattendus,  voici des idées sympathiques de cadeaux à faire à ceux qui nous sont chers.

LA FRICHE, c'est la rue Denoyez - on va jusqu'au bout, on tourne à gauche, on monte la rue Ramponneau jusqu'au numéro 45 et nous entrons dans l'espace culturel MEMOIRE D'AVENIR qui présente l'oeuvre d'Annie Bret : "LES PIEDS SUR TERRE". C'est le jour du vernissage. Peinture, sculpture, c'est une oeuvre élégante qui s'étale sous nos yeux . Outre un excellent buffet, le soirée sera ponctuée par la lecture de poèmes de différents pays. Merci à nos cinq lecteurs. Nous avons passés un très bon moment en leur compagnie.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans info
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 08:26

VLPUne superbe exposition de VLP à l'espace SEVEN : WE HAVE A DREAM.   Certes les deux peintres qui travaillent de concert sont loin d'être des débutants, quelle maitrise, quelle palette, quelle luminosité ! C'est donc tout ragaillardies, après cette bonne rencontre,  que nous partons, mes amies et moi, vers le 10ème arrondissement, rue Martel,  chez WallWorks, voir le travail de CRASH que nous avions déjà vu oeuvrer sur le MUR d'Oberkampf: Un petit bémol, l'artiste était absent. Dommage pour le jour du vernissage. Bon,  on lui pardonne au vu de ses tableaux, dont certains sont vraiment sympa.

Comme image, j'ai tout bonnement choisi la carte d'invitation de l'espace Seven.



Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 10:22

Que de vernissages à Paris ce mercredi d'octobre !

Boulevard  de Charonne,  à Confluences, sous la pluie, Stoul la courageuse a défié le mauvais temps sur son échafaudage.  Pendant ce temps les frileux pouvaient admirer les beaux tirages photographiques de l'installation ACEPHALEE de Héléna Levée.

Au 59 Rivoli, le thème "dans le ventre des femmes" a attiré pas mal de monde, et nous y avons retrouvé avec plaisir Super Foetus - Attention où vous marchez, ses bébés sont dessinés sur nombre de trottoirs parisiens.

Plus loin Celal  présentait l'oeuvre sur papier de quelques artistes dont Popay, Réso, Nascio, Nasty ou Katré  qui ensemble ont fait une belle exposition.

Enfin, Ligne 13, plusieurs artistes, tel Artiste Ouvrier,   ont décoré le dos de plateaux (signature à l'intérieur dudit plateau). Idée sympathique.

Quelle photo fais-je pouvoir ajouter. Trop de choix ! eh bien, pour aller voir ces merveilles, je prends le train, et le long du chemin, il y a aussi des oeuvres à découvrir, dont celle-ci qui disparaîtra dès que le nouveau chantier débutera.

Rail

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article