Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 08:08

accrochage.jpgRares sont ceux qui ont su déchiffrer les écritures anciennes, disparues, issues de quatre foyers de civilisation, la Mésopotamie, la Chine, l'Egype, l'Amérique centrale :  Linéaire,  cunéïorme, hiéroglyphique... Puis voici le premier alphabet connu, celui des Phéniciens, composé de 22 signes un millénaire avant notre ère. Tout ces signes étranges et beaux m'ont toujours fait rêver. Aussi quel n'a pas été mon enchantement quand je suis arrivée au Cabinet d'amateur où TETAR MAX aidait le galériste à l'accrochage de ses tableaux. De toile en toile, nous voici  chez les Mayas, chez les Perses ou chez les Phéniciens : quelles sont ces lettres ? Là,  je reviens à notre temps et pense à Keith Haring. En réalité, c'est et ce n'est pas, c'est autre chose, Ce ne sont pas des caractères anciens, c'est moderne, précis, précieux. C'est de notre temps et pourtant reviennent en mémoire pour certaines toiles, les documents-témoins qui nous restent des civilisations disparues. Beau travail.

C'est jusqu'au 20 février, rue de la Forge Royale dans le XIe.

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 14:59

Koulibiak.jpgConnaissez-vous les LES NOUVELLES UKRAINIENNES de GOGOL. L'une d'elles, "Un ménage d'autrefois", vous fait venir l'eau à la bouche. Il y est question des provisions de la bonne dame Pulchérie, de son verger, de ses confitures de ses liqueurs, de ses petits pâtés, de ses salaisons et terrines. J'ai laissé là ma lecture et, en avant la confection d'un koulibiak. Ce n'était plus possible. Mon estomac criait famine ! L'invité du jour, mon cher fils, apprécia fort et engloutit le koulibiak au saumon. Un autre trouvera place dans le congélateur (nous sommes au temps présent) en attendant la prochaine soirée "dominos" où j'espère bien gagner. Ce sera le lot de consolation pour le partenaire. C'est avec une pâte levée que  je l'ai fait, le pâté, avec riz, oeufs durs et champignons, relevé d'un petit frisoti d'échalotte... avec en plus quelques tendres feuilles d'épinard et des darnes de saumon cuites dans un court-bouillon soigneusement composé ! Bien évidemment, ce pâté bien chaud est servi avec une petite crème citronnée bien fraiche agrémentée de fines herbes.

La recette est tout bêtement sur google !

Je ne saurais trop vous recommander les oeuvres complètes de cet auteur russe, GOGOL, un vrai régal "littéraire". Le meilleur, mais il faut avoir une idée du servage russe de l'ancienne Russie, étant LES AMES MORTES, drôle d'histoire qui s'appuie sur des faits réels.

gogol.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans littérature russe
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 19:25

hard-day.jpgCinéma : HARD DAY, du Coréen  KimSeong-Hun.  J'ai l'habiitude de partager la salle avec des dames d'un certain âge. Mais là, c'était la gent masculine qui occupait les fauteuils. Bon ceux qui aiment les cascades musclées, les courses poursuites et les affaires de ripoux y trouveront du plaisir. Quelques scènes savoureuses, tout de même. Quant à moi, mes préférences ont été au chien du début, au poisson rouge de la fin et au téléphone portable du mort. Tiens, là, c'était bien trouvé ! Un coup d'oeil tout de même aux jouets de la gamine. Egalité des sexes...

hard-day-chien.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 19:29

pastore.jpgC'était la dernière, en après-midi, au Théâtre du Châtelet. Un opéra de MOZART : Il re pastore revisité par Nicolas Buffe en tant que plasticien. Quel bond dans l'espace. : ça se déroule dans une station spatiale,  en 3D - dessins animés, manga. Elisa a de jolies oreilles de lapin, les soldats sont des (vrais) acrobates - il y a un marionnettiste - véhicules futuristes, départ de la station spatiale comme une vraie, avec la fumée... Génial. Comme je ne suis pas un grande fan de l'Opéra, pour le chant, j'ai particulièrement apprécié la seconde partie, m'étant un peu civilisée. Mais pour les costumes, décors et mise en scène, je me suis régalée du début à la fin. Dommage, c'était la dernière.

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 23:12

15-fev.jpgCet après midi, ce sont les écailles d'Herensuge qui m'ont occupée en compagnie de Julie : l'une formatait et dessinait, l'autre découpait. Tout le monde s'y est mis, même Basile Pachkoff à qui l'on doit le renouveau du Carnaval de Paris. Il est passé nous voir et a mis la main à la pâte. Elodie s'est occupée des ailes de notre dragon pendant que la couturière peaufinait le long corps et que les messieurs s'occupaient de la mâchoire de cet être mythique. Le temps passe vite. On se réunit autour du thé et d'un délicieux gâteau au chocolat. Encore quelques écailles. Une aile est terminée. La mâchoire est fixée. Un bon travail pour une équipe qui continue à grandir. Chaque samedi amène un ou deux participants supplémentaires. J'aime la façon dont tout se fait dans la bonne humeur, chacun amenant ses idées et sa bonne volonté. Quant aux matériaux : au tulle et à la feutrine s'ajoutent par exemple cartons et journaux, sacs plastiques, baguettes de noisetiers et vieux parapluies dont même les baleines auront trouvé preneur. Un art de s'amuser et de se réunir à redécouvrir.

 

Heren-a-deux.jpg

Heren-aile.jpg

Heren-couture.jpg

Heren écailles

 heren thé

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Carnavals
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 01:49

Je-suis-Charlie.jpgHier soir, 18 heures, inauguration du nouvel espace Artistik Rezo Gallery avec quelques belles oeuvres rendant hommage aux victimes de Charlie Hebdo. J'y suis passée. Beaucoup de monde, mais en ce qui me concerne ça m'est difficile de fêter la naissance d'une galerie ( où l'on peut attendre beaucoup d'expositions intéressantes) tout en ayant en tête l'affaire tragique de Charlie, qui se continue par ailleurs par des crimes inimaginables sur la terre africaine qu'on aurait tort de sous-estimer et d'oublier. C'est un peu comme prendre un verre en regardant les photos issues des camps nazi dont on commémore en ce moment la libération. La férocité domine, et continue ici même puisqu'on ne veut même pas considérer les animaux comme être sensibles°. Tout ça au même moment, dans le même mois. Je suis d'un autre temps. Complètement perdue dans notre monde d'aujourd'hui.

° Erreur. Ce jour même le Parlement   a voté et reconnu l'animal comme être sensible - art 515-14 du Code civil et non plus comme "meuble" et simple valeur marchande. Ouf ...

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 20:42

lac-des-cygnes.jpgFin d'après-midi fastueuse avec LE LAC DES CYGNES, en direct du Bolchoï, au Cinéma Gaumont. Denis Rodkin et Svetlana Zakharova étaient splendides, de même que le fou et le mauvais génie, interprêtés respectivement par Igor Tsvirko et Artemy Belyakov. J'ai beaucoup apprécié  l'interprétation  de ces deux derniers, deux grandes statures superbement présentes.

Nous avons eu droit à la version "triste" de ce ballet, version  interdite lorsque la Russie s'appelait l'URSS. Triste car le prince a pris le cygne noir pour le cygne blanc, et l'a épousé. Au ballet, comme dans la ville, les hommes n'y regardent pas de trop près ! Mais comprenant son erreur, notre prince rejoint les plumes blanches, en vain... Elle périra je crois, dans le lac et lui, le pauvre,  restera sur la berge, seul et désemparé.

Belle musique de Tchaïkovski, chorégraphie de Grigorovitch, costumes somptueux. J'ai aimé.

- ci dessus, Denis Rodkin et Svetlana Zaharova

- ci-dessous,  - le prince et le cygne noir (les mêmes) - le mauvais génie Arteùy Belyakov

Cygne-noir.jpg

 

lac-des--cygnes--genie.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 10:31

maison-basque.pngPréparer Carnaval n'est pas une mince affaire. Il y a du travail. Tout le monde s'y met. Intéressant de voir le petit groupe  se réunir tous les samedi à la Maison basque,  s'agrandir spontanément, partager le travail sans difficulté. On fait le point. On aplanit les difficultés, chacun donne son avis, son idée, son savoir-faire. Pas de hiérarchie, à la limite le responsable de l'atelier - L'après-midi passe vite; Quelqu'un a amené un gâteau, un autre a fait du thé. Celle-ci a amené sa machine à coudre. Cet autre des baguettes et encore une autre un beau morceau de feutrine. Un petit groupe a ramassé quelques cartons utiles pour la queue d'Herensuge. Et de vieux parapluies. Il faut ôter les baleines. C'est peut être cela qu'on appelle les "goguettes", réunions quasi disparues de notre territoire, comportant moins de vingt personnes de toutes classes sociales,  qui se réunissaient pour boire, rire,  chanter et fêter Carnaval. Pourquoi moins de vingt personnes : mais pour éviter les dérives ou la prise de pouvoir par l'un ou l'autre. Intéressant, non ?

herensuge-parapluie.jpg

herensuge-2-parapluies.jpg

Herensuge-portage-2.jpg

portage-3.jpg

Heren-5.jpg

Heren-3.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Carnavals
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 08:48

tryptiqueJeudi soir, ils ont été nombreux à pousser la porte du Cabinet d'amateur, les peintres et amis de Bault, qui expose du 15 au 30 janvier une  trentaine d'oeuvres récentes sous le titre Terres humides,. Le clou : un triptyque qui vous transporte dans un monde étrange, Amazonie ou autre contrée fabuleuse.  Quelques dessins d'un bon format  sur un très beau papier torchon. Une série de toiles sur fond bleu, quelques travaux sur ardoises et aussi sur  bois. Je suis absolument séduite par  trois ou quatre dessins magnifiés par le superbe papier torchon : un drôle de crocodile, deux poissons étonnants et mon grand préféré : un être étrange affrontant quelques drôles de moustiques dans cet univers coloré si cher au peintre.

Si vous passez par la rue de la Forge Royale dans le XIe, poussez la porte du Cabinet d'amateur, vous ne serez pas déçu.

Ci-contre : triptyque détail

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans galeries classiques
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:34

herensuge journalJe suis ravie. Herensuge, le serpent-dragon de la mythologie basque doit accompagner le boeuf gras lors de sa sortie le 15 février prochain. Mais où se cache-t-il donc en attendant ?

Et voilà...  j'ai la chance d'avoir trouvé son antre où couturières et peintresses lui façonnent un joli costume, tout en chantant ne vous déplaise, et en basque évidemment.

Herensuge, il faut compter avec lui : N'aurait-il pas avalé la terre pour la régurgiter dans les flammes ! Plus actuel, là, il mangeait chaque jour une jeune fille, jusqu'à ce que... je ne vous compte pas l'histoire. Et dans cet autre lieu,  il aspirait le bétail de la montagne et le dévorait. Pauvres bergers...

Invité dans la Capitale au 18e cortège du carnaval de Paris,  il ne pensera qu'à montrer son bel habit et à se faire admirer : cet heureux serpent-dragon n'est-il pas chouchouté par une belle équipe qui compte deux reines fraichement élues, très habiles de leurs petites mains.

Photos

 

herensuge vert

 

herensuge tulle vert

couture.jpg

Herensuge reines

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Carnavals
commenter cet article