Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 18:04

Quelques minutes de récréation - Je continue à sortir quelques archives. Toujours le 35e Festival du Cirque de demain chez Phénix, Pelouse de Reuilly. Nous voici avec HUGO MEGA, un jeune artiste portugais, formé à l'Ecole supérieure du cirque de Bruxelles - tissu aérien

Hugo Mega au 35ème Festival du cirque de demain.Hugo Mega au 35ème Festival du cirque de demain.
Hugo Mega au 35ème Festival du cirque de demain.Hugo Mega au 35ème Festival du cirque de demain.
Repost 0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 07:41

Puisqu'Over-blog permet maintenant l'agrandissement des images, profitons-en pour diffuser quelques photos restées dans les archives - Ici, chez Phénix en janvier 2014.

Duo Elégant "main à main" au 35e Festival du Cirque de demain.Duo Elégant "main à main" au 35e Festival du Cirque de demain.Duo Elégant "main à main" au 35e Festival du Cirque de demain.
Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Archives photos
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 07:19
du 59 Rivoli au LavoMatic en passant par Mathgoth

Drôle de journée. Je suis à Paris, entre deux rendez-vous - pose repas rue de Rivoli, au coin de la rue des Lavandières - C'est un restaurant qui existe depuis 1933, de même que son dallage en mosaïque. Pas un motif identique.

.
Un tour chez C&A en attendant l'ouverture du 59 Rivoli. Enfin me voilà devant le 59. Une charmante dame m'interpelle ;  après mon accord, je me retrouve deux immeubles plus loin, en train d'enregistrer une soixantaine de phrases en bon français. Une opération menée dans le monde entier à l'intention des jeux olympiques 2020 au Japon. Aide à la reconnaissance des sons dans les différentes langues.
Ouverture du 59.  Ce soir c'est le vernissage d'une nouvelle exposition... pluridisciplinaire. Trois mannequins quelque peu osés. En fait ce sont des costumes de théâtre. Il y aura des projections à l'étage. Mais il y a aussi dessins et peintures, décors et textes. Le groupe édite un fanzine. Je m'empresse de l'acheter avec le petit billet gagné à l'instant pour la lecture des phrases ... Je dois aller dans le XIIIe. J'abrège.
 

du 59 Rivoli au LavoMatic en passant par Mathgothdu 59 Rivoli au LavoMatic en passant par Mathgothdu 59 Rivoli au LavoMatic en passant par Mathgoth

Ligne 14 - Bibliothèque Mitterand. En route pour le LAVOMATIK. Un petit arrêt deux rues avant chez Mathgoth qui expose les portraits de sans abris du photographe Jeffries. Certains sont revus, si je puis dire, par Jef Aerosol d'où le titre de l'exposition : Synergie. Pourtant, à mon humble avis, le sujet - des humains en déroute - supporte mal des exercices de style, mais c'est la mode.

Nouvelle intéressante : en accord avec la Galerie, 10% de chaque vente seront reversés à l'association Aurore dont l'un des rôles est de distribuer des repas chauds aux SDF.

du 59 Rivoli au LavoMatic en passant par Mathgoth
du 59 Rivoli au LavoMatic en passant par Mathgoth

Enfin, me voici au Lavomatik, assise à côté d'Epsylone Point, street-artiste engagé, ce qui est assez rare. Il a la gentillesse de dédicacer mon exemplaire du livre paru en son honneur.

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 20:15

juliette-pleure-copie-3.jpgROMEO et JULIETTE à Gaumont Opéra, bd des Capucines. Filmé au Bolchoï. Beaucoup moins mièvre que je me l'étais imaginée. Les fêtes et les bagarres sont splendides, à la slave ; ça explose de couleurs et de vivacité. Juliette (Anna Nikulina) est magnifique, expressive. J'en dirais moins  de Roméo. Je trouve le rôle de jeune premier difficile à tenir. Pour un garçon de l'époque actuelle, pas facile ce rôle amoureux transi. C'est que via le grand écran il y a des gros plans sur les expressions du visage. Mon préféré, c'est Mkihaïl Lobukhin (prononçons Loboukhine) dans le rôle du pourfendeur, bagareur, violent et jaloux. Le danseur avale tout l'espace. J'ai vu une photo de lui. Il semble un garçon fort décidé, issu du Marenski à Pétersbourg et venu au Bolchoï depuis 2010.  Quelques timides applaudissements au ciné, un triomphe au Bolchoï. Mais, rien à faire... le gel est dehors dans les rues de Moscou, ici c'est dans la tête. Une dame ne m'a-t-ele pas dit sévèrement "on n'applaudit pas au cinéma"...Mais, Madame.. je ne suis pas au cinéma !

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 10:21

calder.jpgJ'ai visionné hier soir un DVD aimablement prêté par un ami : LE GRAND CIRQUE CALDER 1927 filmé par Jean Painlevé. L'artiste, bien connu pour ses mobiles et ses stabiles  a fabriqué entre 1926 et 1931 un petit cirque miniature qu'il actionnait lui-même devant un  auditoire d'amis. Pas moins de 28 attractions. Quelle imagination. Document certainement apprécié par les fans du cirque et par les  adeptes du modèle réduit animé. C'est touchant de voir l'artiste, tout de même vieillissant, à genoux devant ses merveilles, organisant son spectacle. Il y a tout : le petit caniche, le lanceur de couteaux, le clown,  les chevaux, l'éléphant et le lion qui n'oublient pas de laisser quelques souvenirs sur la piste, mais le sable est là... tout est pensé !

Ce court métrage m'a rappelé le Cirque miniature VALDI évoqué dans ce blog le 27.10.2013. Une des plus grandes maquettes animées du monde. Une merveille qui n'avait pas trouvé preneur à la mort de son auteur lors de la vente aux enchères.  Qu'est-il devenu ?

Le cirque miniature VALDI

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans les itinérants - cirques
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 06:36

edna Fondation Seydoux-Pahté : la projection des douze courts-métrages réalisés en 1916 et 1917 pour la Mutual vient de se terminer. Elles font partie des oeuvres les plus fortes de Chaplin. Muettes,en noir et blanc, elles ont été restaurées par Lobster Films et la Fondazione Cineteca di Bologna. Gros travail ayant exigé dix années de recherches parmi les vestiges qui en restaient dans le monde. J'ai eu la chance d'en voir quelques unes qui m'ont totalement séduite. Chaplin parle de cette période dans ses mémoires. Il était satisfait en particulier de n'avoir eu à déplorer qu'un incident de tournage (Charlot policeman) où on dut lui faire deux points de suture sur le nez. En effet il y a nombre de bagarres, poursuites et j'en passe. Pour cet énorme contrat, Chaplin s'est entouré d'une petite équipe d'acteurs intéressants :

Edna Purviance qui tourna au moins 35 films avec lui.

Eric Campbelle, le géant de  1,96 m et 150 kg qui fait le méchant, décédé peu après.

Il y eut aussi Lloyd Bacon plus connu comme réalisateur, Albert Austin, caractère difficile, mais qui joua dans les douze courts-métrages de la Mutual  N'oublions pas Leo White qui tourna entre 1911 et 1949 dans un nombre incalculable de films.

Ci-dessus avec Edna Purviance, ci-dessous avec Albert Austin dans "Charlot usurier"

usurier.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 20:23

jeu du cirqueUne belle petite heure chez Bouglione, rue Amelot. C'est le cinquième salon de la maquette de cirque. Nombreux sont les modèles réduits concoctés par de patientes et habiles mains. On y trouve aussi pas mal de livres et revues sur l'art circassien mais également de la vaisselle décorée, des affiches, et même des jeux. Regardons celui-ci : un puzzle qui, avec un seul jeu de carrés peints d'un seul côté,  permet de les assembler en six différents tableaux. N'oublions pas que tout ce qui brille n'est pas or. Voici un stand qui scintille de tous ses strass.  Enfin le tout sous un fond musical très sonore - photos.

 

 

musiciens

 

cirque-suisse.jpg

 

main-rubis.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans les itinérants - cirques
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 18:56

chat bottéDirection Les Gobelins. On passe THE IMMIGRANT et EASY STREET  salle Charles Pathé à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé; Ces deux courts-métrages font partie des douze comédies que Chaplin a signées  avec la Mutual Film Corporation en 1916 et 1917. Petits films muets, parfaitement restaurés, aussi frais qu'au premier jour, nous avons là des petits joyaux, bien accompagnés par un jeune pianiste installé discrètement dans la salle.

De plus, c'était la corne d'abondance - les spectateurs étant venus en nombre un peu plus tôt, nous avons eu droit à un documentaire sur la construction de la Fondation, en lieu et place du théâtre des Gobelins, longtemps remplacé par un cinéma. Enchassé entre plusieurs immeubles, il fallait savoir utiliser le lieu. l'architecte Renzo Piano a su y faire et a réalisé une structure étonnante, merveilleusement décrite par un superbe film. Mais nous sommes chez Pathé. Pouvait-il en être autrement !

A l'étage de l'exposition permanente du matériel cinématographique, les enfants n'ont pas été oubliés. J'en ai vu à l'oeuvre avec leurs crayons de couleurs sur ce type de pages mises à leur disposition (phtoto ci-dessus).

pathe-fondation.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 10:13

carnaval-drapeau-copie-1.jpgLe grand jour est passé. Le carnaval de Paris, c'était hier... Mais quelle fête. Herensuge a eu un beau succès. Mené de main de maître par des porteurs-marionnettistes, il a étonné et fait rire pas mal de petits enfants dont certains, très braves, ont voulu l'attaquer avec leur épée de chevalier. Il avait  fière allure, notre Herensuge, en tête du cortège, musique à l'avant, musique à l'arrière, drapeau basque flottant au vent, rappelant son origine. Je ne vous mettrai pas de vues sur l'ensemble du carnaval dans ce message, j'ai eu trop de mal à m'éloigner de notre vedette. Photos :

carnaval--il-arrive.jpg

 

carnaval-avec-florence.jpg

 

carnaval-musique-derriere.jpg

 

carnaval-musique-a-l-avant.jpg

 

une.jpg

 

deux.jpg

 

trois.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Carnavals
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 21:35

pathe-gramophone.jpgEn septembre dernier, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé a inauguré son nouvel espace  à l'emplacement de l'ancien théâtre des Gobelins. La façade de l'immeuble a été sculptée par Auguste Renoir, mais la suite est l'oeuvre très moderne de l'architecte Renzo Piano. Cette fondation ne concerne pas les films, mais toutes les archives juridiques et administratives, toutes les publicités et bien sur tous les appareils et accessoires fabriqués par la marque qui a été présente depuis les débuts du cinéma, alors que sa première activité concernait le phonographe.

Arrivée en ce lieu un peu par hasard j'ai découvert l'exposition temporaire sur les cinéromans (1922-1928),  la galerie des appareils cinématographiques (150 appareils conçus entre1896 et 1980) remarquablement présentés, et enfin, cerise sur le gateau, j'ai assisté à la seconde représentation de la journée dans la confortable salle de projection  : pas moins de 21 tout petits films de quelques minutes produits par Pathé dans les années 20 :"Pathé autour du monde" - Nous avons été de la Chine au Maroc, de Split en Dalmatie à Mostar en Herzegovine, de Tibériade au vieux Caire, du Lac de Come à Porto.... Voyage extraordinaire, en couleur. Et là aussi un magnifique plus. La projection était accompagnée au piano par un élève de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel qui a été fort applaudi.

pathe-cineroman.jpg

 

pathe-petits-films.jpg

 

pathe-toit-jardin.jpg

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables