Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 18:18

IMGP0008_13.JPGHeureuse idée que j'ai eue d'aller cet après-midi à Paris, direction 4 place Jussieu, pour aller admirer la collection de minéraux logée dans les murs de Paris VI (Université Pierre et Marie Curie). En plus, c'est à deux pas du métro,  On entre, tout de suite à droite,  on descend deux étages et la caverne d'Ali-Baba est là.

 

leur site :link

 

24 vitrines panoramiques et trois vitrines murales accueillent des merveilles présentées simplement et avec goût.  Pour la profane que je suis, comment m'y retrouver ?: j'ai remarqué le classement " silicates "  "carbonates" "Sulfates", "Sulfures", "borates", etc. Au fond deux tableaux dont l'un rappelle la classification des éléments. 

 

Les minéraux viennent du monde entier. Souvent de belle taille, même de taille imposante, ils sont accompagnés d'une étiquette indiquant  leur nom, leur formule chimique et leur lieu d'extraction. Voyage dans le monde entier, voyage au bout du monde, mais aussi en France où notre sous-sol cache des merveilles insoupçonnées. Et quelle palette de couleurs !

 

Evidemment, comme je n'oublie pas le pourquoi de mon blog : l'écrivain Mamine Sibiriak , j'ai cherché quelles étaient les pierres issues de la Russie : Oural et Sibérie - Il y en a, évidemment : de la galène et la calcite  de Dalnegorsk, l'astrophyllite de Kola à l'Axinite  de Puyva, sans oublier le zircon de l'Oural, la topaze de Sibérie et la malachite de Nijni-Tagil, pour ne citer que ceux-là et oublier les noms les plus prestigieux, tel que l'or.

 

Vraiment, pour 5 euros maximum, 3 euros tarif réduit, gratuit pour les moins de 10 ans, voilà une jolie sortie qui fait découvrir un bon millier de spécimens. 

 

Je suis rentrée à la maison et ai regardé avec tendresse mes quelques petites pierres. je les trouve si jolies que je veux vous en faire profiter et vous joins ci-dessus,  une photo.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article

commentaires