Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 08:34

Emission affligeante hier sur la 2. 

La bonne cuisine française : 200 euros sans les vins chez Troisgros pour déguster une douzaine d'échantillons du bout de la fourchette : ça ne respire pas la joie de vivre ni la convivialité… et c'est pas fait pour le porte-monnaie de la majorité des Français.

La cuisine industrielle : on ne fera pas de retour en arrière, c'est comme ça - mais ça revient moins cher d'ouvrir le sachet chez soi plutôt qu'au restaurant. La branche de persil ornementale, même à Paris, vous pouvez la faire pousser dans un pot de fleur.

Les microbes - Effectivement la restauration demande une hygiène draconienne - pourtant, campeuse que j'étais,  les repas pris au-dehors, assis par terre, ne nous posaient guère de problèmes. 

Décidément, la vie moderne n'a pas que du bon. Quand je veux me rappeler un bon plat, je pense au brochet, attrapé par le père dans l'eau transparente de l'Armançon et qui sortait du four de la cuisinière (au bois) parfumé comme pas deux avec ses rouelles d'oignons. Où encore au très  rare civet de  lièvre ( pas d'élevage) que la mère nous servait avec les pommes vapeur du jardin. Et même, quand j'étais petite, ce gâteau de pomme de terre maison… mon régal… recette que se passaient les ménagères dans les années quarante quand la farine était rare. Le dernier, j'étais malade, je n'y ai pas eu droit…. et je le regrette encore !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables