Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 04:35

opiumDe grands auteurs ont écrit sur la Cité et son évolution : Fustel de Coulanges, Lewis Mumford (1961). L'ouvrage de Mumford a été réédité en 2011. C'est un cri d'alarme contre la trop grande extension des agglomértions qui n'a rien de récent,  contre la recherche exclusive du bien-être matériel et de la possession qui amène finalement à l'isolement de la personne humaine.

 

Cet isolement, Anastassia Bordeau l'évoque dans ses belles  grandes toiles où peinture et photo se côtoient : froideur d'une station de métro, d'un abri de bus, omniprésence d'un panneau publicitaire où la personne est idéalisée, déshumanisée. Et parfois, perdu dans ce décor des temps modernes, un homme, (une femme)  attend, dans toute sa fragilité,  le bus, la rame, presque inimportun dans un décor qui n'est pas à sa mesure.

 

C'est à la Galerie ManArt, 22 rue de Cotte, Paris 12e que l'on peut voir, jusqu'au 2 novembre, l'oeuvre d'Anastassia Bordeau, jeune femme moscovite d'une trentaine d'année qui vit et travaille à Paris  après avoir été élève de l'école nationale des Beaux Arts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article

commentaires