Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 17:54

ciné deux jours une nuit Semaine cinéma. Il faut dire que nous sommes gâtés. Le choix est bon. Aujourd'hui nous touchons au social de notre temps. Une jeune femme fait une déprime - congés maladie - on ne la remplace pas, l'équipe faisant le travail avec quelques heures supplémentaires. Puis arrive le jour où l'équipe doit choisir entre une prime de 1000 euros ou la réinsertion de leur collègue (on commence à licencier). Un vote a eu lieu, privilégiant la prime, mais entâché de l'orientation donnée par le chef d'équipe. On votera à nouveau après le week-end. La jeune femme ira voir chacun de ses collègues pour défendre sa place dans l'entreprise. On ira de surprise en surprise, la meilleure étant pour la fin. Triste conte de notre présent, avec, tout de même, une petite lueur d'espoir. La fraternité existe encore. Mais ce qui est effrayant dans ce monde où l'on parle de primes de départ valant des millions d'euros, c'est de voir comment , plus bas dans l'échelle sociale,  l'on peut être dépendant de petites sommes pour s'en sortir - pas joli joli le partage économique du XXIe siècle.

Avec Marion Cotillard

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans cinéma
commenter cet article

commentaires