Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 00:04

 

         Elle est imposante. La dernière édition complète, en dix tomes, semble dater de 1958. Les romans et récits principaux sont mis en ligne.

         L’édition dont je me sers date de 1915-1917 ;  elle est imprimée sur mauvais papier et  comporte 12 tomes, mais je n’y ai pas remarqué certains  récits pour enfants, alors que c’est par l’un d’eux que j’ai connu cet auteur. On les trouvera par ailleurs. Cette ancienne édition est liée à l’hebdomadaire de l’époque « Niva » (champ de blé) qui publiait les grands auteurs tant russes qu’étrangers, les faisant connaître dans toute la Russie.

         Le premier volume comprend une photo de l’auteur et une préface de trente deux pages écrite par Piotr Bykov en novembre 1914, à Tsarkoé Sielo (près de Saint-Petersbourg).

         Les tables des matières,  selon le classement donné à cette époque, entre romans, nouvelles, essais, récits, regroupent une quinzaine de romans, une vingtaine d’essais, une cinquantaine de récits,  une bonne centaine de nouvelles et autres, plus quelques légendes et récits pour enfants.

         L’œuvre est divisée en différents cycles, par exemple les criminels, la fièvre de l’or (La nuit d’or) les récits sibériens ( 40 dont Socrate Ivanytch, Le perceneige, la stupide Oxia) les récits d’Oural ( Les combattants, Dans le marais, Le mauvais garçon – dit aussi le polisson- ),  et aussi les rivières de miel, les ombres enfantines, les rencontres, les feuilles d’automne,  les nocturnes et enfin les œuvres autobiographiques.

         Ont été traduits en français  « Les millions de Privalov » d’une part, puis  cinq nouvelles : Au sujet des anciens temps de l’Oural, les premiers étudiants, le sang des parents, la forêt - réunies sous le titre « l’Oural » parues en 1946 aux Editions La Boëtie, et enfin, en 1999 Les errants aux Editions Ombres. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans littérature russe
commenter cet article

commentaires