Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 03:03

         Bonjour. Aujourd’hui nous allons laisser la stupide Oxia à son sort  pour nous enfoncer dans la région de Cheliabinsk, vers des petits villages paysans.

         A Rasstani, nous faisons connaissance de Spirka, le mauvais garçon. Veuf, il a laissé tomber la ferme, ne participe plus aux joyeux travaux de labours et de semailles. Il ne lui reste qu’un cheval bai qu’il oublie de nourrir et qui vient l’on ne sait d' où… tout le monde dit qu’il l’a volé. Mais un moujik sans cheval, en ce temps là, pas possible.

         Pour le moment il est en train de humer une petite fumée qui vient de quelques trois kilomètres, du village de Koulmiakovo, sur les bords du lac Karagaïkoul. Ce sont les bachkirs qui sont en train de rotir de la viande de cheval.

Passe devant chez lui la jeune, jolie et calme  Dounka – mais où va t-elle comme cela ?– rechercher la génisse dit-elle – les loups vont s’en prendre à toi, lui promet-il, avant de ronchonner après elle.

         Il se décide. Il met sur l’épaule le béchmet déchiré (un justaucorps tatare) et il emprunte le même chemin qu’elle, qui va du côté du filet de fumée. Les Bachkirs aiment partager. Il  fera le trajet à pied, le cheval ayant décidé de chercher tout seul l’herbe verte.

         L’homme a des yeux sévères et sombres, une tête aux longs cheveux ébouriffés, il est très métissé sibérien : petite barbe, pommettes hautes, nez aplati. Pas étonnant que, quand  fortuitement il rencontre Dounka dans le bois,

elle le craint un peu ; cela énerve Spirka et il l’embête; elle préfère fuir mais perd son foulard et ses nattes tombent. Horreur de l’horreur, une femme décoiffée, c’est la honte dans ce monde rural.  Elle remet de l’ordre dans sa chevelure de façon à ce que personne ne remarque rien, mais le foulard perdu ?  Spirka furieux le ramasse et le met dans son vêtement. Que de malheurs sont partis de ce foulard !

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans littérature russe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tante Blanche
  • : haleurs - orpailleurs - criminels -bagnards - mines d'or - usines de fer - en Oural sous la plume de Mamine Sibiriak. EN + street-art, expo, quelques films à ne pas oublier.
  • Contact

Recherche

Incontournables