Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 01:13
MAYE chez Itinerrance

Ce garçon là... (il est né à Sète en 1990 et c'est sa première exposition personnelle) est stupéfiant. Des milliers de détails composent ses tableaux. Ce sont des heures qu'il faudrait pour déchiffrer un pareil travail.

Je suis éblouie et très troublée par ce futur qui me semble être celui de demain, par ces hommes décharnés, rafistolés, mi robots, mi humains, qui perdent leur boulons et leurs écrous, et dont il suggère les vices, allant du jeu à la drogue en passant par l'alcool, par cette notion du temps omniprésente, par les amas indescriptibles de ferrailles rouillant au fond des eaux. Je suis perplexe devant le nom d' Aaron sur une barque qui louvoie au milieu de voitures, vestiges rouillés de notre adoration des choses, c'est à dire du veau d'or. N'est-ce pas Aaron qui donna le veau d'or au Peuple qui se tourna vers cette idole au lieu d'adorer Dieu.

Vraiment, ce jeune peintre a une vision vertigineuse de l'avenir, le nôtre ! renaitrons-nous de nos cendres ? il y a tout de même de la verdure, des papillons, beaucoup de papillons, des oiseaux, et peut-être la femme ! elle est belle dans sa robe bleue mais.... c'est elle qui conduit la barque Aaron .... Enfin, n'oublions pas que Moïse, après une grande colère qui lui fit briser les tables de la Loi, a pardonné à son frère d'avoir construit ce maudit veau d'or. I

Dans tous ces tableaux, une belle part est faite à l'architecture, aux graffeurs et même... à un chat. N'imaginez-pas que MAYE se laisse deviner d'un coup d'oeil rapide. Il faut du temps, comme pour un long roman qui vous captive mais que vous ne pouvez pas avaler d'un seul coup.

Victorien Liria, alias MAYE, est un artiste qu'on n'oublie pas. J'ai pourtant failli abandonner cette promenade, avec un train immobilisé faute d'électricité et une pluie battant tous les records, alors que je n'avais pas de parapluie. Mais quand la vie a décidé qu'il fallait aller là... vous vous retrouverez là. Vous trouverez même un parapluie chez un marchand de "végétaux". Je ne saurais m'en plaindre, cette fois !

Merci à la Galerie ITINERRANCE pour son accueil cordial.

Jusqu'au 18 juin chez Itinerrance, 7 bis rue René Goscinny PARIS 13e

Photos ci-dessous : tableaux et détails.

MAYE chez ItinerranceMAYE chez ItinerranceMAYE chez Itinerrance
MAYE chez ItinerranceMAYE chez ItinerranceMAYE chez Itinerrance
MAYE chez ItinerranceMAYE chez ItinerranceMAYE chez Itinerrance

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article

commentaires