Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 22:47
Dans la rue ou en galerie : sept street-artistes

Tous sont des street-artistes. Mais j'ai trouvé leurs traces ou plutôt leurs oeuvres dans la rue et dans les galeries.

Dans la rue, Philippe Hérard s'est distingué dans le XIe et dans le XXème arrondissement. Près de la rue Léon Frot, voici un collage : deux gugusses, chacun attablé devant sa porte ouverte. Une élégante de Nadège d'Auvergne joue avec les bestioles ailées de Codex Urbanus. Non loin de là, Bault et Tetar ont travaillé ensemble, sans doute peu de temps avant que Tetar ne parte décorer une rocade marseillaise. Dans le XXème je découvre un rideau de magasin avec deux gugusses assez rigolos, l'un lisant les nouvelles sur le ventre de l'autre. Tout près, au-dessus d'une vitrine un groupe d'hommes curieusement chapeautés se penchent vers le sol, ces deux fresques sont signées Philippe Hérard.

Passons aux galeries - rue Léon Frot, nous voici à nouveau dans le XIe ; c'est Nebay qui est à l'honneur avec une expo en solo chez 42b. Chiffres et lettres ont toujours fait partie de ses créations. C'est un "vétéran" du Street-art. Pour ces toiles réunies sous le titre BIG BANG nous avons de magnifiques éclats de couleurs fraiches et vives. C'est le printemps, la bonne humeur, la joie de vivre. Une sévère averse en chantant sur le toit de la galerie nous a d'ailleurs rappelé que les giboulées de mars sont évidemment de rigueur.

Ensuite nous voici, toujours dans le XIe, mais rue de la Forge Royale, au Cabinet d'amateur qui présente en solo la première exposition de Jordane Saget. Jordane, c'est un cas ! Street-artiste dans l'âme, armé de sa redoutable craie blanche, il peint tout : les places, les trottoirs, les rampes d'escalier, les portes, les rideaux des magasins, le tour des arbres et même les parapluies. Et le voilà dans une galerie - pour ses oeuvres à l'encre, ça va... mais pour la craie il lui faut de la place, comme dans la rue. Alors son travail, il l'a fait dans la galerie même, et ceci a donné par la suite des tryptiques comme celui que j'ai eu du mal à photographier car le galériste a mis les oeuvres fragiles sous verre.

Me voici maintenant à la maison, je termine donc cette escapade en la partageant avec vous : ci-après quelques photos :

(Philippe Hérard, Nadège d'Auvergne, Tetar et Codex Urbanus) - (Bault et Tetar) - Philippe Hérard - Philippe Hérard - galerie 42b avec Nebay - Nebay - Nebay - Nebay - Jordane Paget.

Dans la rue ou en galerie : sept street-artistesDans la rue ou en galerie : sept street-artistesDans la rue ou en galerie : sept street-artistes
Dans la rue ou en galerie : sept street-artistesDans la rue ou en galerie : sept street-artistesDans la rue ou en galerie : sept street-artistes
Dans la rue ou en galerie : sept street-artistesDans la rue ou en galerie : sept street-artistesDans la rue ou en galerie : sept street-artistes

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article

commentaires