Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 07:25

Un petit mot sur le prix littéraire Mamine Sibiriak. C'est la 16ème fois que ce prix est décerné. La réunion des l'association des écrivains a eu lieu cette fois-ci à SHADRINSK le 6 novembre, jour anniversaire de Mamine-Sibiriak. et c'est à l'issue de cette conférence que huit prix ont été décernés.

L'un d'eux a été à Nina PARFYNOV pour sa contribution à la littérature multinationale du Yamal (qui veut dire extrémité du monde) région peuplée par les Nenets qui ont été et sont encore pêcheurs ou éleveurs de rennes. Maintenant cette péninsule est reliée à l'Europe par plusieurs gazoducs. Grand danger pour ce petit peuple de 40.000 personnes qui essaie de garder sa langue, sa culture, ses traditions. Ce sont des migrants : ils vivent sous la tente et changent de place avec leur troupeaux sans arrêt. Les infrastructures pétrolières sont un danger pour eux.

Un prix a également été décerné à Nicolas OLKOV (Николай Ольков). C'est, d'après ce que j'ai pu avoir comme renseignements, un des rares écrivains à s'être penché sur le problème de l'alcool. Il aurait publié quelque chose sur ce sujet il y a une quarantaine d'années avec Серая мышь (Souris Grise) et récidiverait récemment avec Птица, залетевшая в окно (L'oiseau a volé par la fenêtre) . En son temps ce fut un sujet largement abordé par Mamine Sibiriak, surtout dans "La caboche" et "Les combattants", et cela reste un sujet préoccupant pour la Russie dans son ensemble.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche
commenter cet article

commentaires