Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 05:13
OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.

J'ai été prise au dépourvu. J'arrive rue St Honoré. Le 182 ? Il est temps que je comprenne que cette dentelle de fer qui ressemble à un carcan appartient au Ministère de la culture. J'aime pas trop. Et pour être franche, pas du tout. Tout ce qui ressemble peu ou prou à une cage ne me plaît guère et l'immeuble a l'air d'être décidément en cage. Alors les artistes ? Où ont-il travaillé. Ah mais ça, ça ressemble assez bien a du Thom Thom. Et même que de près, ça prend forme. Et cette dentelle peinte qui en rajoute à la dentelle de fer, les petites mains de Surfil sont passées par là. Mais elle a laissé les affiches pour solde. Non, je ne suis pas aux anciens magasins du Louvre, c'est du Jean Faucheur. Décidément, c'est pas mon jour. Je ne m'y retrouve pas. Et voilà que de l'autre côté, ça fait mairie, bleu-blanc-rouge.. Atlas. Bien. L'immense Vénus de Clichy de Combo attend que le rideau redescende sur elle. Non cette résille de fer ne me convient pas. Peut-être parce qu'il pleut ou que cet immeuble gris reste GRIS envers et contre tout. Même le bestiaire de Marco a l'air d'être pris en cage derrière les vitres. Faut le faire ! Enfin je remarque le joli travail de Koralie : maison de thé derrière ces vitres ? mais ce fichu immeuble donne l'impression qu'il se situe dans une des villes de l'ancienne URSS où les façades étaient loin d'être festives. L'ilôt des Bons enfants est chargé d'une lourde histoire entre bourgeoisie et anarchisme. Elle ne s'efface pas facilement.

Photos - ci-dessus Thom Thom.

Surfil, Jean Faucheur, Ox, Marko 93, Combo, L'Atlas. (cliquez dessus pour les avoir en entier).

OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.
OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.OXYMORES - l'art urbain aux Bons enfants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tante Blanche - dans Art urbain
commenter cet article

commentaires